Nous avons tous vécu un été pénible sur le RER D : indépendamment des incidents récurrents de notre ligne, l'été a été caniculaire. Comme les rames du RER D ne sont pas climatisées, les trajets ont été pour beaucoup un calvaire.

D'ailleurs, les dernières remontées que nous avons eues concernent principalement ce sujet : quand les rames du RER D seront-elles climatisées ? Il y a donc bien un besoin de ce côté-là. Et la perception des usagers est que ce celui-ci ne semble pas forcément entendu.

Aussi, qu'est-il possible de faire pour y répondre ? Voici quelques éléments de réponse :

Les bulletins de retard - et ce, pas uniquement sur le :RER: :D:, sont un éternel sujet de mécontentement des usagers:
- D'une part quand on les réclame en gare, au guichet... on n'est tout simplement pas sûr d'en avoir car toutes les gares ne veulent pas forcément en donner
- D'autre part ce qu'on peut avoir par internet, à l'adresse suivante (clic) Cf. copie d'écran ci-dessous, sont parfois fantaisistes !

Image

Et ce n'est pas la mise en ligne de nouvelles versions du site transilien qui semble avoir changé quoi que ce soit :
- D'une part les bulletins de retard, de par leur conception, ne répondent pas aux besoins des usagers de la ligne :D: puisqu'ils ne sont disponibles que pour la pointe du matin, dans le sens banlieue-Paris, et le retard communiqué est uniquement celui de la gare parisienne
- D'autre part tous les jours, nous constatons des anomalies dans les données restituées, un simple coup d'oeil sur le forum suffira à vous en convaincre si ce n'est pas déjà le cas

Pour faire en sorte que la situation évolue, Sadur a rédigé, en collaboration avec les membres inscrits sur le forum, un document recensant les besoins des usagers de la ligne :D: sur ce sujet: comme il est illusoire de ne plus avoir de trains en retard, autant s'attaquer pour de bon à ce sujet des bulletins de retards. Nous vous invitons à le consulter ici.

En effet, si nous dénonçons souvent la situation de la ligne, nous rappelons ainsi que nous sommes également force de proposition.

Bien entendu, nous sommes preneurs de toute remarque ou suggestion de votre part pour améliorer ce document et faire en sorte que les bulletins de retard ne soient plus un problème à l'avenir.

Une concertation est organisée jusqu’au 9 décembre prochain au sujet de la création d’une nouvelle branche du RER D entre Villiers-le-Bel et le Parc des Expositions de Villepinte, dite « barreau de Gonesse », et ce à horizon 2020. Cette nouvelle branche est souhaitée par de nombreux usagers du secteur et l'ensemble des acteurs locaux. L’association SaDur, soucieuse de l’amélioration du RER D et de la cohérence du projet, donne son avis sur celui-ci. Elle a rédigé une contribution dans laquelle elle souligne les points suivants.

 

*  Le barreau ne sera un atout que s’il y a remise à niveau de l’ensemble de la ligne avant sa mise en service. En effet, vu la complexité de l’organisation de la ligne D, et de ses problématiques d'exploitation, il est absolument nécessaire de s’assurer que cette nouvelle branche ne sera pas un facteur de dégradation de la situation.

*  Le barreau de Gonesse doit être une solution renforçant les liaisons entre le pôle aéroportuaire et les populations de l’Est du Val-d’Oise, mais il doit aussi offrir une solution de rabattement pertinente et efficace vers le RER B pour les habitants de toutes ces communes qui n’en disposent pas à l’heure actuelle. Son intégration à la ligne D ne doit pas pour autant pénaliser les autres usagers en affaiblissant la solidité et la régularité de l'ensemble de la ligne. Pour cela, SaDur propose des aménagements complémentaires au barreau de Gonesse qui permettrait d'offrir au RER D une meilleure robustesse.

* Sans attendre 2020, et sans savoir si à cet horizon la situation de la ligne D sera meilleure, les difficultés actuelles d'accès à Roissy depuis les communes de l'Est du Val-d'Oise imposent une prise en compte des besoins et la mise en place d'améliorations à plus court terme. Cela doit notamment passer par le déploiement d'un réseau de bus efficace et suffisamment dimensionné.

 

Télécharger la contribution


La gare de Goussainville possède une configuration qui la rend, à l’heure actuelle, inadaptée aux flux de voyageurs face à laquelle elle
doit faire face.
En effet, elle n’est constituée que d’une seule rangée de 5 appareils de contrôles automatiques (CAB) pour la sortie.
Pour l’entrée, il existe 4 CAB accessibles par le bâtiment voyageur, et seulement 2 accessibles directement depuis la place de la gare,
alors que le nombre de voyageurs passant par ceux-ci est bien plus élevé. Les voyageurs habituels ainsi que ceux qui descendent des
bus entrent par cet accès direct ce qui leur évite un détour. Mais ils disposent de moins d’appareils de contrôle.
Enfin il existe un appareil adapté pour les poussettes et personnes à mobilité réduite, fonctionnant dans les deux sens, mais qui ne
donne cependant accès qu’au quai 1.

L'actualité de ces derniers mois dans le domaine des transports en commun franciliens est en particulier marquée par plusieurs débats publics qui, si les projets correspondants se réalisent, devraient sensiblement modifier la configuration des réseaux ferroviaires de la région d'ici 10 à 15 ans. Ce sont en effet 4 débats publics qui se sont enchaînés depuis la rentrée 2010:
- le prolongement de la ligne E du RER en direction de La Défense et de Mantes-la-Jolie, promu par RFF (Réseau Ferré de France) et le STIF (Syndicat des Transports d'Ile de France)
- la création du Réseau de Transport du Grand Paris (RTGP), soutenu par l'Etat et la Société du Grand Paris (SGP)
- la mise en place des premiers arcs (sud et nord) du projet Arc Express, lancé par le STIF et la Région Ile-de-France
- la création d'une liaison nouvelle d'interconnexion entre la ligne à grande vitesse Atlantique (en direction de Tours et Le Mans) et les autres (Nord en direction de Lille, Est en direction de Strasbourg et Sud-Est en direction de Lyon)

L’association SaDur, consciente de l’importance des déplacements de banlieue à banlieue, participe aux deux débats publics sur le Réseau de transport public du Grand paris et Arc Express en rédigeant un cahier d’acteur commun dans lequel :

- elle souligne la nécessité de remettre à niveau la ligne D du RER afin d’absorber l’augmentation prévisible de sa fréquentation et afin d’éviter d’avoir un réseau « à deux vitesses »

- elle propose des aménagements des gares du RER D qui seront les futurs points de maillage avec le nouveau réseau pour des correspondances performantes

- elle demande que la correspondance avec la ligne D au sud se fasse dans une nouvelle gare qui serait la fusion des gares actuelles de Maisons-Alfort-Alfortville et Le Vert de Maisons, ces deux gares étant déjà saturées et difficilement aménageables

Le nouveau réseau ne pourra profiter pleinement aux usagers du RER D que si les conditions de transport sur la ligne D sont remises à un niveau satisfaisant. C’est l’ensemble de ces aménagements qui donnera la perception d’une nouvelle offre de transport homogène et performante. A contrario, une infrastructure neuve irriguant des réseaux déjà saturés et non remis à niveau accentuerait les déséquilibres actuels. Les problèmes inhérents à la ligne D, qui serait toujours utilisée par un nombre croissant de Franciliens, et encore plus avec la mise en service du nouveau réseau, seraient alors toujours présents. Cela donnerait alors une perception de réseau à deux vitesses, ce qui, outre le sentiment d’injustice pour les usagers concernés, produirait l’effet inverse du progrès global attendu par tous.

Vous connaissez notre association de par nos manifestations, nos tracts, nos D-pêches, notre site internet ou notre forum.


Notre activité sur la ligne D ne se résume pas uniquement à ce qui vient d'être énuméré. En effet, l'association SaDur fait aussi des propositions qui, à notre avis, seraient susceptibles d'améliorer durablement et significativement le quotidien des usagers de la ligne.

› Propositions de SaDur pour améliorer la ligne D, 19 juin 2009

 

 

Episode 2 - la Direction de la ligne D répond à SaDur...


Suite à l'incident survenu en gare de Maisons-Alfort - Alfortville le 23 juillet 2009, où, après un malaise voyageur, un ensemble de circonstances avait conduit certains usagers à traverser les voies, SaDur avait publié 2 jours plus tard un article sous le titre "Maisons-Alfort - Alfortville: gare dangereuse !" et a adressé le 31 juillet, un courrier sur les mêmes sujets au Directeur de la ligne D, avec copies au Directeur Régional de RFF et aux Députés-Maires de Maisons-Alfort et d'Alfortville.

Le 28 août, la Direction de la ligne D a répondu à SaDur. En quelques lignes...
 

Jeudi 23 juillet 2009, il s’en est fallu de peu pour que la ligne D fasse tragiquement la Une des journaux.

 

La Gare de Maisons-Alfort - Alfortville. La bâtiment coté Alfortville.

 

Vers midi vingt, un voyageur est victime d’un malaise dans un train SUCA à destination de Creil qui se trouve alors en gare de Maisons Alfort-Alfortville, sur la voie habituelle, la 2bis. Les Pompiers, ayant été appelés, arrivent rapidement. Au bout d’une quinzaine de minutes de stationnement en gare, les voyageurs sont invités à quitter le train et à changer de quai pour emprunter un autre train, censé arriver rapidement sur la voie 2M (côté Alfortville).

Pourtant quelques minutes plus tard, c'est le train SUCA qui repart, de la voie 2bis, sans qu’aucune annonce n’ait été faite aux voyageurs qui attendent toujours sur le quai de la voie 2M. Et, bien entendu, quand ces mêmes voyageurs voient le train suivant arriver encore sur la voie 2bis, certains décident de traverser les voies en enjambant les barrières anti-traversée placées entre les voies depuis l’accident mortel qui s’était produit dans cette même gare en octobre 2003. Certes, une annonce a bien été faite, mais au moment de l'arrivée du train à quai, la rendant sans intérêt quand on prend en compte le temps de passage de quai à quai par le cheminement normal.

Heureusement pour ces inconscients, aucun train n'est passé sur l'une des trois voies qu'ils ont traversées, sinon cela aurait été un nouvel accident grave (il est quand même passé 3 TGV sur la voie 2 durant l'attente de 40 minutes des passagers sur le quai de la voie 2M).

 

Que retenir de cette histoire, mis à part qu’il y en a qui ont déjà oublié qu’en 2003, une personne s’était déjà fait faucher, dans cette même gare, par un TGV en traversant les voies dans des conditions à peu près similaires ?

 

Vous connaissez notre association de par nos manifestations, nos tracts, nos D-pêches, notre site internet ou notre forum.

 

Notre activité sur la ligne D ne se résume pas uniquement à ce qui vient d'être énuméré. En effet, nous avons également rédiger un document comprenant des idées d'améliorations et d'aménagements qui, à notre avis, seraient susceptibles d'amélliorer durablement et significativement le quotidien des usagers de la ligne.

Nous avons décidé de le remettre aux interlocuteurs que nous rencontrons ou que nous allons rencontrer. Ceci a déjà été fait :

- mercredi dernier, lors du point d'étape D-Maintenant, où ce document a été remis à Guillaume Pépy (président de la SNCF), Christian Cochet (directeur délégué de Transilien SNCF) et Alain Krakovitch (directeur des lignes D et R)

- hier, lors du comité de ligne D organisé par le STIF, où le document a également été remis à Serge Mery (vice-président du conseil régional d'Île-de-France en charge des transports), qui présidait le comité.

- et par courrier aux élus de la région.

Avertissement : cet article a été publié le 1er avril 2009 et il s'agissait d'un très beau poisson d'avril qui a été bien apprécié. Bravo Aquarius !

 

L'article qui suit présente les premières esquisses de ce que devrait être la nouvelle gare centrale de Maisons-Alfort-Alfortville. Tous les détails ne figurent pas car beaucoup de points restent encore à préciser au cours des études qui restent à conduire.

 

Pourquoi une nouvelle gare ?

La gare actuelle de Maisons-Alfort - Alfortville
La gare actuelle de Maisons-Alfort - Alfortville (façade côté Maisons-Alfort) 
cliquez sur la photo pour l'agrandir

La gare actuelle de Maisons-Alfort-Alfortville date des origines de la ligne, en 1849, du temps où Maisons-Alfort était à la campagne et où Alfortville n'existait pas (la scission entre les 2 communes ne date que de 1885).
La gare du Vert de Maisons a été établie nettement plus tard, soit en 1978.

Le 10 décembre prochain va être présenté au conseil du STIF l’avant projet relatif à la création du pôle de Pompadour.

Sur le papier, ce futur pôle est annoncé depuis plusieurs années comme un point stratégique du réseau francilien, permettant notamment les liaisons de banlieue à banlieue. Afin de s’assurer que ceci se traduise en véritable progrès pour le RER D, Sadur a à maintes reprises demandé à ce que cette création d’infrastructures lourdes (qui doit également préfigurer de l’évolution à terme du RER D) permette de rendre la gestion de la ligne plus souple.

Alors que le STIF communique à tue tête sur la future D8, nous nous inquiétions de son relatif silence sur le schéma de principe du RER D ainsi que sur l'avancement du projet Pompadour, bien plus impactant pour les voyageurs du Sud de la ligne.

Hélas, la version de l’avant-projet que le STIF a sorti en catimini et que nous nous sommes néanmoins procurés nous a plus que refroidis et nous fait maintenant craindre que ce futur arrêt devienne un nouveau point noir de la ligne, à tel point que nous nous inquiétons sur les réelles ambitions du STIF quant au RER D.

 

La SNCF a trouvé une excuse pour justifier les retards de la ligne D : le croisement des trains à Corbeil-Essonnes ! Et elle propose une solution appelée : « Décroisement des Circulations en gare de Corbeil-Essonnes ».

 

SADUR s'oppose à ce projet.

 

SADUR considère que cette solution est une fausse bonne idée car d'une part elle ne remédiera pas à l'irrégularité chronique de la ligne et surtout elle pénalisera fortement les usagers des branches Melun-Corbeil et Corbeil-Juvisy via Ris-Orangis.

 

SADUR a rédigé un document pour expliquer en quoi consiste cette solution, pourquoi elle s'y oppose et quels travaux il serait plutôt judicieux d'entreprendre dans la gare de Corbeil pour en fluidfifier la circulation. Ce document a été envoyé aux maires des communes concernées, au Conseil Général de l'Essonne et à la Direction de la ligne D.

 

4 lire le document

4 réagissez dans le forum

Informations supplémentaires