Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Cette journée du 1er juillet 2017 marque une date importante pour les usagers des transports en commun dans le nord de l’Ile-de-France. C’est en effet l’ouverture commerciale de la ligne de tramway express T11 qui relie les gares d’Epinay-Villetaneuse et du Bourget en passant par 5 gares intermédiaires, dont Pierrefitte-Stains sur la ligne D.

Qu'est-ce que cette ligne apporte aux voyageurs ?

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Depuis l'année dernière, le STIF annonce qu'il va y avoir du nouveau au sujet des trains du RER D. Ceci peut sembler être un bonne nouvelle, tant la situation actuelle est insatisfaisante :
- Nos trains à deux niveaux Z2N, en service depuis plus de 30 ans pour certains, vieillissent, et tombent de plus en plus souvent en panne
- Du fait qu'il n'y a pas assez de réserves de trains, un train en panne = un train supprimé , avec conditions de voyage dégradées sur les trains suivants
- Pas de climatisation, ce qui rend les trajets estivaux pénibles
- Chauffage qui marche mal l'hiver, ce qui a les mêmes conséquences que ci-dessus
- Sur certaines parties de la ligne, des petits gris, âgés de plus de 50 ans, sont encore en circulation


Donc le moins que l'on puisse dire est que nous partons de très loin !

Pour autant, que signifient pour nous, usagers, les prochaines mises en service annoncées ? Quand interviendront-elles ? Sous quelles conditions ? Bref, nous vous proposons un tour d'horizon pour vous permettre de mieux décrypter ce qui nous a été annoncé.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Les statistiques du RER D, telles que publiées par la SNCF et le STIF, sont un sujet d'insatisfaction chronique de ses usagers : pour faire simple, depuis que SADUR existe, il a toujours été constaté et remonté que ce que la SNCF et le STIF publiaient ne correspondait pas à notre vécu d'usagers.

D'où la réaction de SADUR de lancer :
- D-Collector, fêtera ses 10 ans en janvier prochain,
- la météo de la ligne D, sous forme de graphe mensuel

Au delà de ces publications, l'écart entre le vécu des voyageurs et les statistiques publiées est régulièrement rappelé au STIF à chaque fois que nous les rencontrons.

Ces rappels se sont enfin traduits en avancées concrètes. En effet le STIF validera, le 30 mai prochain, un nouvel avenant du contrat qui le lie à la SNCF. Et ce nouvel avenant contiendra plusieurs évolutions quant au calcul des statistiques du RER D.

Plus de détails ci-dessous  :

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 11 janvier 2017, le Conseil d’Administration du STIF a entériné deux décisions concernant le RER D

- Celle de l'adoption des grands principes du RER D

- Celle de la commande de nouveaux trains pour le RER D : les RER NG

 

Pour ce qui est du SA 2019 : Sadur prend acte de ces deux décisions, et rappelle les éléments suivants :

  • Sadur a informé depuis le mois de novembre les usagers du RER D des évolutions à venir, via les sites : http://horaires2019.sadur.org/ et http://consultation2019.sadur.org
  • Sadur y a clairement exprimé sa position sur le sujet (lire ici), position que nous maintenons suite au vote du STIF du 11 janvier dernier :
    si le SA2019 entraine une amélioration de l'offre pour une partie des usagers de cette ligne, cette modification de desserte ne doit pas constituer une fin en soi. Il est nécessaire d'avoir dès à présent un engagement écrit sur une date à laquelle les trains du sud de Corbeil-Essonnes pourront de nouveau desservir Paris, sans changement, comme prévu dans le schéma directeur du RER D ;
    • Le sujet le plus sensible, comme nous l'avions évoqué, est celui de la branche Corbeil- Malesherbes. Les nombreuses réactions d'élus et d'usagers de cette semaine le confirment bien : tant qu'une solution ne sera pas trouvée pour rendre des trains de Malesherbes terminus Paris, ce projet sera vécu comme une régression pour les usagers concernés, quelles que soient les compensations mises en place, alors qu'ils payent le même montant d'abonnement que les autres voyageurs ;
    • Des compensations doivent également être mises en place pour les voyageurs de la vallée (Juvisy – Corbeil-Essonnes via Ris), et pour ceux de la branche Corbeil – Melun ;
    • Rien n'est prévu pour le nord de la ligne, alors que la fréquentation de cette partie de la ligne augmente également (+20%).
  • Sadur prend enfin acte de la volonté de co-construction émise par le STIF, et se tient à disposition des décideurs pour discuter des améliorations à apporter ;
  • A cet effet, les sites http://horaires2019.sadur.org/ et http://consultation2019.sadur.org restent à la disposition de tous, jusqu'à la fin de l'année 2017.

 Pour ce qui est des nouveaux trains, SADUR s'inquiète sur la réduction de plus de 25% du nombre de places assises.

 Comme indiqué ci-avant, le STIF a commandé de nouveaux trains pour le RER D à partir de 2021 : les RER NG (que nous présentons plus en détail sur notre site : http://horaires2019.sadur.org/rer-ng/ ).

Or, ces trains suscitent déjà des doutes quant à leur nombre de places assises disponibles.

En effet, il est mentionné dans un article du 11 janvier 2017 du Parisien intitulé « Bienvenue dans les RER du futur »  que le nombre de place assises d'une rame, pour le RER D, serait de 606, contre 810 pour une Z2N (les trains circulant actuellement sur notre ligne). Ce qui, pour un train en heure de pointe, avec le même nombre de voyageurs, représenterait au moins 408 personnes debout en plus !

SADUR rappelle que toutes les gares de la branche Combs sont à plus de 20 minutes de Paris, ainsi que toutes les gares au sud de Vigneux et au nord de Villiers le Bel. Doit-on comprendre qu'avec ces nouveaux trains, en heure de pointe du matin tous les voyageurs seront debout dès Boussy Saint-Antoine ou Combs-la-Ville - Quincy pour la branche Combs, et Evry - Courcouronnes sur le plateau ?

Pour les voyageurs, ceci représenterait des trajets de 30 minutes debout, ce qui n'est pas acceptable. Il est donc nécessaire que le STIF et la SNCF étudient dès maintenant comment augmenter le nombre de places assises dans ces trains.

Ces sujets ne doivent faire oublier ni les améliorations à apporter à l'infrastructure, ni les progrès à faire sur la gestion des circulations en situation normale comme perturbée.

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Pour qui suit l'actualité du RER , c'est un secret de polichinelle : la SNCF travaille sur un projet de nouvelle modification de desserte du RER D, à fin 2018.

Des premiers éléments vont être présentés, lors des prochaines réunions publiques à venir sur le RER D :

  • Commandes de nouveau matériel
  • mais aussi un sujet qui s'annonce sensible, tout le monde ayant encore en mémoire la modification de la desserte à fin 2013 : la refonte de la desserte au sud de la ligne.

Ces évolutions de desserte auraient du faire l'objet d'une concertation cet automne. Aussi, comme nous ne la voyons toujours pas venir, et que vous êtes les premiers concernés, SADUR a décidé de prendre les devants :

  • et de vous présenter dès maintenant les éléments que nous avons en notre possession. Pour ceci nous avons monté le site internet : http://horaires2019.sadur.org, que nous vous invitons à parcourir;
  • et d'ouvrir une plate forme de discussion à l'adresse : http://consultation2019.sadur.org. Elle vous permettra de nous donner votre avis.

 

Encore une fois, ne sont mis en ligne que les éléments qui sont portés à notre connaissance. Autrement dit, le site http://horaires2019.sadur.org sera régulièrement enrichi.

Maintenant, à vous de nous donner votre avis !

 

 

Informations supplémentaires