Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Les associations SaDur, Plus de trains pour la Défense et FNAUT Île-de-France ont publié le 8 juin 2016 une lettre ouverte à destination de M. Alain Krakovitch, Dir. Général SNCF Transilien, ayant pour objet « Demande d’indemnisation des usagers à la suite des fortes perturbations du réseau SNCF en Ile de France liée à la grève de vos agents »


› Lire la lettre ouverte

› Réagissez à cet article dans le forum

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

 L'association SaDur a publié le 8 juin 2016 un Communiqué de Presse intitulé « Retour à la normale du RER D : est-ce trop demander ? » en relation avec le mouvement social qui touche la ligne en ce moment.
 

› Lire le Communiqué de Presse

› Réagissez à cet article dans le forum

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 20 janvier 2014

La mise en place des nouveaux horaires en décembre 2013 sur le RER D  a rallongé les temps de parcours de nombreux voyageurs, et ce indépendamment de la régularité des trains. Par ailleurs, le nombre d’incidents est toujours très élevé sur la ligne, avec un début janvier noir pour les usagers : l’association SaDur a reçu de nombreux témoignages d’usagers en colère et désespérés par la situation. Pour autant, la remise à niveau du RER D n’est pas financée, et le projet reste flou.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Communiqué de presse du 14 octobre 2013

 

Les usagers du RER D ont pu découvrir les futurs horaires du RER D, largement remaniés pour coller au nouveau plan de transport qui sera mis en place le 15 décembre prochain. Ils sont tombés de haut : jusqu’à 7 minutes de temps de trajet supplémentaire pour les trains de la branche de Paris – Combs-la-Ville – Melun, jusqu’à 8 minutes pour ceux de la branche Paris – Corbeil – Malesherbes ! Un vrai scandale, alors que Pierre Serne, vice-président de la région Île-de-France en charge des transports, affirmait dans la presse : « Au maximum, l'usager n'aura qu'un arrêt supplémentaire […] sur la D, on table sur deux minutes supplémentaires » 1.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Communiqué de presse du 12 mars 2012

Après avoir été auditionnée, l’association SaDur accueille favorablement le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur le fonctionnement et la modernisation du RER francilien et remercie l’ensemble de la commission, son Président M. Daniel GOLDBERG et son Rapporteur M. Pierre MORANGE, pour le travail effectué.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 30 novembre 2011


Une concertation est organisée jusqu’au 9 décembre prochain au sujet de la création d’une nouvelle branche du RER D entre Villiers-le-Bel et le Parc des Expositions de Villepinte, dite « barreau de Gonesse », et ce à horizon 2020. Cette nouvelle branche est souhaitée par de nombreux usagers du secteur et l'ensemble des acteurs locaux. L’association SaDur, soucieuse de l’amélioration du RER D et de la cohérence du projet, donne son avis sur celui-ci. Elle a rédigé une contribution dans laquelle elle souligne les points suivants.

 

*  Le barreau ne sera un atout que s’il y a remise à niveau de l’ensemble de la ligne avant sa mise en service. En effet, vu la complexité de l’organisation de la ligne D, et de ses problématiques d'exploitation, il est absolument nécessaire de s’assurer que cette nouvelle branche ne sera pas un facteur de dégradation de la situation.

*  Le barreau de Gonesse doit être une solution renforçant les liaisons entre le pôle aéroportuaire et les populations de l’Est du Val-d’Oise, mais il doit aussi offrir une solution de rabattement pertinente et efficace vers le RER B pour les habitants de toutes ces communes qui n’en disposent pas à l’heure actuelle. Son intégration à la ligne D ne doit pas pour autant pénaliser les autres usagers en affaiblissant la solidité et la régularité de l'ensemble de la ligne. Pour cela, SaDur propose des aménagements complémentaires au barreau de Gonesse qui permettrait d'offrir au RER D une meilleure robustesse.

* Sans attendre 2020, et sans savoir si à cet horizon la situation de la ligne D sera meilleure, les difficultés actuelles d'accès à Roissy depuis les communes de l'Est du Val-d'Oise imposent une prise en compte des besoins et la mise en place d'améliorations à plus court terme. Cela doit notamment passer par le déploiement d'un réseau de bus efficace et suffisamment dimensionné.

Télécharger la contribution

 

Télécharger le communiqué de presse

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 15 novembre 2011

Le 14 octobre dernier se tenait le second comité de ligne du RER D de l’année, co-présidé par Jean-Vincent Placé (Vice-Président de la région Île-de-France en charge des transports, élu de l’Essonne) et Philippe Sainsard (administrateur du STIF, élu sur la ligne D). A cette occasion, l’association SaDur et plusieurs élus ont demandé quel serait le schéma de desserte pour 2014. Embarras du STIF, qui n’avait pas prévu d’en parler …


Il faut dire que le sujet irrite les élus et les usagers de grande couronne. Le schéma directeur de la ligne (voté en 2006) prévoit en effet l’ajout d’arrêts supplémentaires en petite couronne, la diminution de la vitesse maximale sur certaines portions de ligne (par exemple réduction de la vitesse de 33% entre Paris et Villeneuve-Saint-Georges) et  des temps de stationnement augmentés dans certaines gares. Le temps de parcours des usagers de grande couronne au sud se voit ainsi allongé de 3 à 5 minutes,  sans ajout de missions supplémentaires pour pallier la saturation de la ligne, alors même que ce sont ces usagers qui ont les temps de trajet les plus longs, et les fréquences les plus faibles.


Cette injustice avait était dénoncée par les élus de l’Essonne, qui avaient manifesté en décembre 2009 devant le STIF et obtenu un moratoire du Président de la région,  M. Huchon. Ce moratoire portait sur le RER D mais aussi sur le RER C, pour les mêmes raisons.


Las ! Le STIF indique aujourd’hui que ce moratoire ne concernait que le RER C. Pourquoi ce qui est toujours vrai pour le RER C ne l’est-il plus pour le RER D ? Le STIF ajoute également que le schéma directeur et le schéma de principe ont été votés, et qu’il n’est donc plus possible de revenir dessus. Pourtant le même STIF nous avait indiqué que rien n’était encore décidé concernant le schéma des dessertes, alors que croire ?


Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 25 septembre 2011

 

La SNCF et les autorités publiques fêtent en grande pompe les 30 ans du TGV. Trente années d’investissement dans des nouvelles lignes et dans des nouveaux matériels qui ont permis de rapprocher les grandes métropoles françaises de la capitale. Une fête au goût amer pour les usagers du RER D qui subissent chaque jour les aléas d’une ligne au bord de l’asphyxie et qui n’a pas bénéficiée des investissements nécessaires durant les dernières décennies. Trains supprimés faute de matériel suffisant ou suffisamment entretenu, incidents à répétition sur l’infrastructure, rallongement des temps de parcours dû au nombre croissant d’usagers sur la ligne, impossibilité d’augmenter les fréquences avec des trains bondés à la clé … Chaque jour son lot de stress pour les usagers du RER D ! Pourquoi les investissements qui ont été consentis pour le TGV n’ont pu l’être pour le RER D ? Pourtant la ligne D transporte chaque jour plus de 600 000 usagers, soit deux fois et demi le trafic total des TGV sur le territoire national !

Gageons que la SNCF et que les acteurs publics prennent la mesure de l’urgence à investir sur les lignes de RER, pour que nous puissions fêter dignement, nous aussi, les 30 ans du RER D (lequel aura 25 ans l'année prochaine).


Nous vous invitons à regarder le reportage du 20h de France 2 du 24 septembre consacré à ce sujet (avec une interview d’un administrateur de SaDur) :
http://www.pluzz.fr/jt-20h-2011-09-24-20h00.html (à 23 min)



Télécharger le communiqué de presse

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 4 juillet 2011

Alors que l’irrégularité de la ligne D avait atteint des sommets en 2010 (19,5 % d’irrégularité d’après les chiffres officiels), l’association SaDur constate que la situation continue de se dégrader au premier semestre 2011 : l’irrégularité y est en effet plus élevée qu’en 2010.

Pire, les incidents se multiplient sur la ligne depuis quelques semaines :

- Le lundi 13 juin, un incident retarde les derniers trains en partance pour le sud. Mal informés, certains voyageurs mettront jusqu’à plus de quatre heures pour rentrer chez eux.
- Le 16 juin, de nombreux trains sont supprimés ou raccourcis pendant la pointe du matin, obligeant les usagers à atteindre jusqu’à quatre trains, avec un retard conséquent à leur arrivée sur leur lieu de travail.
- Le 27 juin en soirée, un incident électrique interrompt la ligne dans le nord, certains usagers mettront jusqu’à trois heures pour gagner leur domicile, dans une chaleur suffocante.
- Le 2 juillet, le passage d’un convoi exceptionnel oblige le remplacement de certaines missions par des bus : ceux-ci ne passeront jamais …

Malheureusement cette liste n’est pas exhaustive. Ces événements marquants viennent s'ajouter aux perturbations désormais devenues quotidiennes pour les usagers de la ligne : trains en heure de pointe raccourcis donc n'assurant pas une partie de leur desserte, et nombreux trains supprimés, avec conditions de "transport" dans les trains suivants épouvantables.

La SNCF a classé le RER D parmi les 12 lignes malades : nous sommes plus que jamais convaincus qu’il est atteint d’une grave maladie, mais non seulement les remèdes administrés ne semblent pas les bons, mais son état continue de se dégrader. Jusqu'à quand ?

Télécharger le communiqué de presse

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 28 mars 2011

Le STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France) vient de publier les chiffres de la qualité de service pour l’année 2010*. L’irrégularité du RER D atteint des sommets : 19,5 %, soit un record depuis la création de la ligne (en augmentation de près de 5 points par rapport à 2009). L’association SaDur estime d’après les relevés effectués par les usagers sur son site internet qu’1 train sur 3 était en retard ou supprimé sur cette ligne en 2010.

L’objectif principal de la première phase du schéma directeur de la ligne, mise en place fin 2008, était l’amélioration de la régularité, avec jusqu’à 5 points de régularité supplémentaires attendus par rapport à l’année de référence 2004 (16,5 % d’irrégularité) : deux ans après, l’association SaDur constate que cet objectif n’est pas atteint, pire, que la régularité de la ligne diminue.

L’association SaDur considère également que la seconde phase du schéma directeur (mise en service prévue fin 2013) n’améliorera pas la situation actuelle, et que les sommes allouées à la ligne D (500 millions d’euros d’investissements d’ici 2020) sont trop faibles pour améliorer durablement le quotidien des 550 000 usagers de la ligne.

Par ailleurs, l’association SaDur a bien noté la demande formulée par Jean-Paul Huchon, président du Conseil du STIF, à la SNCF, d’ « un geste commercial au bénéfice des voyageurs de la ligne H, eu égard aux difficultés exceptionnelles qu’ils supportent », suite aux déboires rencontrés par les nouvelles rames « Francilien ». La ligne D est également une victime collatérale du retard de la livraison de ces trains, puisque les rames qui devaient être libérées sur la ligne H devaient venir renforcer son parc. Par conséquent, l’association SaDur demande qu’un même geste commercial soit accordé aux usagers de la ligne D, dont la régularité en 2010 est par ailleurs catastrophique.

L’association SaDur

Télécharger le communiqué

* : http://www.stif.info/IMG/pdf/ChiffresQualite_ANNEE_2010_22032011.pdf

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 31 janvier 2011

Le ministère de la Ville et la région Île-de-France se sont félicités, le 26 janvier dernier, d’avoir conclu un accord historique concernant l’avenir des transports de la région capitale. Le protocole d’accord prévoit, concernant le plan de mobilisation, 500 millions d’euros pour la rénovation du RER D sur la période 2010-2020. Cette somme est très insuffisante au regard du coût de la dernière phase du schéma directeur de la ligne, évalué à 1 milliard d’euros. Par ailleurs, si le principe d’une étude concernant le doublement du tunnel Châtelet-les-Halles / Gare du Nord commun avec le RER B est (enfin !) acté, aucun financement n’est prévu pour la construction proprement dite du tunnel. Pour finir aucun financement n’est prévu concernant le renouvellement du matériel de la ligne D à moyen terme.

L’association SaDur considère que les sommes allouées au RER D dans cet accord sont très insuffisantes et ne permettront pas une remise à niveau nécessaire de la ligne. Elle demande à l’ensemble des élus de la ligne D de se mobiliser afin d’obtenir les financements d’urgence dont la ligne a besoin.


Télécharger le communiqué

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 23 janvier 2011

La SNCF a annoncé, dans un communiqué de presse du 20 janvier 2011, avoir identifié 12 lignes malades, « qui connaissent depuis quelques mois des difficultés structurelles liées à une véritable crise de croissance ». Parmi ces douze lignes identifiées figure la ligne D du RER.

La SNCF aurait-elle perdu la mémoire ? Le RER D bat pourtant des records d’irrégularité depuis plus de 15 ans (et non depuis quelques mois), obligeant régulièrement la SNCF à mettre en place des plans d’urgence. La plan D-Maintenant, présenté en 2008 comme un « plan choc », promettait de réduire d’un tiers, voire de moitié, les trains en retard sur la ligne D d’ici fin 2009. Malheureusement, cette belle promesse n’a pas été tenue : la régularité de la ligne sur l’année 2010 est même en recul. Guillaume Pepy, président de la SNCF, promettait dans la présentation de son plan stratégique 2008-2012 d’améliorer le service du RER en Île-de-France, et en particulier celui du RER D : aujourd’hui on constate que le service n’a jamais été si mauvais. En matière de promesses SNCF, les usagers du RER D ont déjà bien donné.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 22 décembre 2010

L’association SaDur, consciente de l’importance des déplacements de banlieue à banlieue, participe aux deux débats publics sur le Réseau de transport public du Grand paris et Arc Express en rédigeant un cahier d’acteur commun dans lequel :

- elle souligne la nécessité de remettre à niveau la ligne D du RER afin d’absorber l’augmentation prévisible de sa fréquentation et afin d’éviter d’avoir un réseau « à deux vitesses »

- elle propose des aménagements des gares du RER D qui seront les futurs points de maillage avec le nouveau réseau pour des correspondances performantes

- elle demande que la correspondance avec la ligne D au sud se fasse dans une nouvelle gare qui serait la fusion des gares actuelles de Maisons-Alfort-Alfortville et Le Vert de Maisons, ces deux gares étant déjà saturées et difficilement aménageables

Le nouveau réseau ne pourra profiter pleinement aux usagers du RER D que si les conditions de transport sur la ligne D sont remises à un niveau satisfaisant. C’est l’ensemble de ces aménagements qui donnera la perception d’une nouvelle offre de transport homogène et performante. A contrario, une infrastructure neuve irriguant des réseaux déjà saturés et non remis à niveau accentuerait les déséquilibres actuels. Les problèmes inhérents à la ligne D, qui serait toujours utilisée par un nombre croissant de Franciliens, et encore plus avec la mise en service du nouveau réseau, seraient alors toujours présents. Cela donnerait alors une perception de réseau à deux vitesses, ce qui, outre le sentiment d’injustice pour les usagers concernés, produirait l’effet inverse du progrès global attendu par tous.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 14 décembre 2010

Le 22 novembre, suite aux nombreux dysfonctionnements de la ligne D et à la forte dégradation des conditions de transports, l’association SaDur interpellait le président du STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France) afin de lui demander d’organiser une table ronde réunissant les différents acteurs, d’engager immédiatement des investissements d’urgence pour la ligne D et de consentir une réduction sur les abonnements Navigo. Pour soutenir cette démarche, l’association a appelé les usagers à signer une pétition.

Cette pétition a reçu aujourd’hui plus de 1 000 signatures. Par ailleurs l’association SaDur a reçu plusieurs centaines de témoignages d’usagers excédés par des conditions de transports insupportables, qui empoisonnent leur quotidien, certains craignant d’être licenciés à cause de leurs fréquents retards, d’autres envisageant de déménager pour ne plus avoir à subir cette ligne « poubelle ».

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 22/11/2010

Lire le communiqué de presse

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 18 octobre 2010

L’association des usagers du RER D SaDur a, lors d’une rencontre en février dernier, demandé au STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France) de supprimer les trous de desserte pour compléter le cadencement de la ligne, en lui fournissant une liste de missions à créer ou à prolonger, dans le but d'améliorer les conditions de transport des usagers.

Après étude, le STIF a émis un avis favorable sur plusieurs des améliorations demandées. Ces modifications seront effectives dès la fin de l’année.

L’association SaDur se félicite que ses propositions aient été prises en compte par le STIF et espère une même écoute pour le projet RER D+ de 2014 sur lequel elle émet de fortes réserves.

Lire le communiqué de presse avec la liste des améliorations

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Communiqué de presse du 4 octobre 2010

 

Alors que la régularité de la ligne D se dégrade à nouveau à vue d'œil, et que les promesses du plan précédent (moins de trains au nord de la ligne pour plus de régularité) n'ont pas été tenues, le lundi 4 octobre, la première partie de l’avant-projet RER D+ (qui sera mise en œuvre en 2014) va être mise au vote au conseil d’administration du STIF.


Ce projet, qui vise à améliorer la régularité du RER D et à mieux desservir le Val-de-Marne, va augmenter les temps de parcours des usagers de grande couronne sans apporter de solution à la saturation de la ligne, et ce, en dépit d'un moratoire décidé par le président de région Jean Paul HUCHON. Les usagers disent stop !, car il reste trop de zones d'ombre sur ce qui a été décidé :

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Communiqué de presse du 19 avril 2010

L’association SaDur demande à la SNCF et au STIF un remboursement partiel des abonnements Navigo pour les usagers du RER D suite à la grève qu’ils subissent depuis plus de 10 jours.

La SNCF annonce à qui veut l'entendre qu'elle renforce les liaisons TGV pour permettre aux voyageurs aériens de se déplacer, et se permet au même moment de réduire le service proposé aux usagers de la ligne D, qui voyagent depuis plus de 10 jours dans des conditions de transport dégradées (temps de parcours allongés, trains bondés dans lesquels tout le monde ne peut pas monter) : l'interconnexion entre Gare de Lyon et Chatelet n'est désormais même plus assurée.

Par ailleurs le service annoncé n’est pas toujours respecté (trains annulés au dernier moment). Par exemple, le vendredi 16 avril, une série d’alertes radio intervenues en début d’après-midi ont paralysé le trafic pendant plus d’une heure et ont largement désorganisé le fonctionnement de la ligne jusqu’en début de soirée (retards supérieurs à 30 min et nombreux trains supprimés), rendant le trajet retour particulièrement éprouvant pour les usagers de la ligne D, déjà fatigués par la durée du conflit.

L’association SaDur demande au Président de la SNCF Guillaume Pepy d’honorer sa promesse de rembourser tous les usagers victimes de la grève, et demande au STIF, qui a autorité sur les tarifs des transports en Ile-de-France, une réduction sur les abonnements Navigo pour les usagers du RER D.

L’association SaDur regrette qu’une nouvelle fois les usagers aient à subir les conséquences d’un conflit social qui ne les concerne pas.

Pour soutenir cette demande, l’association SaDur lance une e-petition à l’adresse suivante : http://www.ipetitions.com/petition/remboursement/

Télécharger le communiqué de presse

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 
L'association SADUR a publié le 29 janvier 2010 un Communiqué de Presse en réaction aux innombrables dysfonctionnements de la ligne D du RER au mois de janvier 2010.
 

› Lire le Communiqué de Presse

› Réagissez à cet article dans le forum

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Suite à la panne d’un train de la ligne D survenue la nuit du 8 au 9 octobre 2009, qui a laissé les voyageurs bloqués dans le train pendant plus de 4 heures, l'Association SaDur a diffusé un Communiqué de Presse.

› lire le communiqué de Sadur du 12 octobre 2009

 

Informations supplémentaires