Parce que l’association SaDur ne se contente pas des chiffres de ponctualité publiés par Île-de-France Mobilités et mesurés par la SNCF elle-même, elle a mis en place depuis 2008 l’outil D-Collector. Celui-ci permet aux usagers de mesurer eux-mêmes la régularité des trains qu’ils empruntent.

Voici donc la météo de la ligne D pour le mois de mars 2018 :

Météo de la ligne D : Mars 2018

 

Les principaux éléments à retenir :

  • Ce mois-ci, hormis un jour de mouvement social, seul 5 jours ont vu moins de 20 trains supprimés. Ce ne fut pas le cas sur les 25 autres jours du mois.
  • Il y a 8 jours avec 50 suppressions ou plus !
  • La moyenne est très élevé à 41 suppressions par jour, mais c'est néanmoins une de moins par rapport à mars 2017
  • Concernant l'irrégularité, elle suit logiquement ce calendrier tout noir pour afficher un score de 42,5%.

Parce que l’association SaDur ne se contente pas des chiffres de ponctualité publiés par Île-de-France Mobilités et mesurés par la SNCF elle-même, elle a mis en place depuis 2008 l’outil D-Collector. Celui-ci permet aux usagers de mesurer eux-mêmes la régularité des trains qu’ils empruntent.

Voici donc la météo de la ligne D pour le mois de février 2018 :

Météo de la ligne D : Février 2018

 

Les principaux éléments à retenir : tous les signaux sont au rouge !

  • La dégradation de la qualité de service sur le RER D se poursuit :  nous avions déjà 37 suppressions en moyenne par jour sur le mois de janvier, nous sommes passés à 45 suppressions en février. Comparé à l'année précédente, c'est en moyenne 13 suppressions par jour de plus.
  • Au détail, cela fait 20 jours (sur 28!) avec au moins 20 suppressions sur tout ou partie du trajet, dont 11 jours avec plus de 50, ceci constituant un bien triste record.
  • Certes, les intempéries de début de mois ont généré des journées difficiles les 6 et 7 février (plus de 100 suppressions par jour constatées alors). Pour autant, à part le 15 février ("seulement" 19 suppressions ce jour là), il n'y a pas eu un jour ouvré à moins de 20 suppressions du mois ! il y a donc un problème de fond, et celui-ci est plus inquiétant car aucun plan d'actions ne semble se mettre en place pour résorber ceci. Et s'il y en a, ils ne portent pas leurs fruits.
  • Concernant l'irrégularité, le score est lui toujours très haut, avec 49% pour ce mois-ci ! Il est en hausse de 14 points comparé à janvier 2017.

Parce que l’association SaDur ne se contente pas des chiffres de ponctualité publiés par Île-de-France Mobilités et mesurés par la SNCF elle-même, elle a mis en place depuis 2008 l’outil D-Collector. Celui-ci permet aux usagers de mesurer eux-mêmes la régularité des trains qu’ils empruntent.

Voici donc la météo de la ligne D pour le mois de décembre 2017 :

Météo de la ligne D : Décembre 2017

 

Les principaux éléments à retenir :

  • Après plusieurs mois des suppressions en hausse, la fin d'année (et le service allégé qui va avec) fait du bien à la ligne puisqu'on ne dénombre « que » 28 suppressions en moyenne chaque jour.
  • Cela se traduit néanmoins par 19 jours avec au moins 20 suppressions partielles ou totales, dont 4 avec 50 suppressions ou plus.
  • Au niveau de l'irrégularité, le score est lui toujours très haut, avec 46% pour ce mois-ci ! C'est légèrement moins par rapport à décembre 2016.

Parce que l’association SaDur ne se contente pas des chiffres de ponctualité publiés par Île-de-France Mobilités et mesurés par la SNCF elle-même, elle a mis en place depuis 2008 l’outil D-Collector. Celui-ci permet aux usagers de mesurer eux-mêmes la régularité des trains qu’ils empruntent.

Voici donc la météo de la ligne D pour le mois de janvier 2018 :

Météo de la ligne D : Décembre 2017

 

Les principaux éléments à retenir :

  • Ce début d'année ne se traduit pas par un changement de rythme, puisque ce mois de janvier compte 37 suppressions en moyenne par jour. Comparé à l'année précédente, c'est 9 points de moins.
  • Au détail, cela fait 22 jours avec au moins 20 suppressions sur tout ou partie du trajet, dont 6 jours avec plus de 50, qui comprend un dimanche (malgré le nombre réduit de trains circulant comparé au reste de la semaine).
  • Pour information, le 3 janvier, la tempête Éléanor s'est abattu sur la région, et à entraîné près de 197 suppressions. Sans cette journée, la moyenne de suppression n'aurait été que de 31 trains par jour.
  • Concernant l'irrégularité, le score est lui toujours très haut, avec 41,5% pour ce mois-ci ! Il est en hausse de 5 points comparé à janvier 2017.

Parce que l’association SaDur ne se contente pas des chiffres de ponctualité publiés par Île-de-France Mobilités et mesurés par la SNCF elle-même, elle a mis en place depuis 2008 l’outil D-Collector. Celui-ci permet aux usagers de mesurer eux-mêmes la régularité des trains qu’ils empruntent.

Voici donc la météo de la ligne D pour le mois de novembre 2017 :

Météo de la ligne D : Novembre 2017

 

Les principaux éléments à retenir :

  • Ce mois-ci, un nouveau record a été battu, puisque la journée du 14 novembre a été marqué par une rupture d'alimentation à Châtelet - Les Halles. Ainsi, 212 trains ont été partiellement ou entièrement supprimés ce jour là (soit un peu plus de 46% des trains ayant circulé ce jour là).
  • Le reste du mois, on dénombre 22 jours avec au moins 20 suppressions, dont 9 en comptant au moins 50.
  • Conséquence, la moyenne des trains supprimés s'élève donc à 42 trains par jour.
  • Concernant l'irrégularité, elle suit la même tendance, pour atteindre 47,2% ce mois-ci. Tous ces chiffres sont en forte hausse comparé à novembre 2016.

Informations supplémentaires