Depuis quelques mois, un grand nombre de nos élus : maires, députés, conseillers municipaux,... ont pleinement pris conscience de la situation alarmante des conditions de transport de leurs administrés usagers de la ligne du RER D.

Certains ont des relations anciennes avec notre association. D'autres nous ont contacté récemment. Nombreux sont ceux qui se préoccupent des transports en commun dans leur ville ou circonscription. Tous sont maintenant effarés des dysfonctionnements de la ligne D et de la manière dont la SNCF et le STIF traitent les usagers de cette ligne.

Nous avons rencontré ces élus. Ils ont participé à nos manifestations. Ils ont organisé des réunions publiques auxquelles ils nous ont conviés. Ils soutiennent nos actions. Ils se structurent pour demander ensemble des explications à la SNCF et au STIF. Ils ont convoqué les responsables de ces organismes pour exiger l'amélioration des conditions de transport, le retour au plan de circulation précédent et le démarrage immédiat des travaux nécessaires au bon fonctionnement de la ligne.

Nous continuerons à travailler avec eux et ce, quelles que soient leurs responsabilités et leurs couleurs politiques.

Nous continuerons aussi à signaler leurs actions ou leurs initiatives dans le domaine des transports en Ile de France et notamment celles en faveur de l’amélioration du RER D.

Dans la continuité des deux manifestations que nous avons organisées ces dernières semaines, Sadur a également décidé d'ouvrir une pétition en ligne pour que ceux qui n'ont pas pu venir et ne supportent plus les galères à répétition du RER D, les trains régulièrement supprimés et les gros retards puissent aussi se faire entendre.

 


Aidez-nous à réclamer à la SNCF et au STIF :

- Les moyens pour que les travaux dont la ligne D a besoin soient réalisés
- L'abandon le plus vite possible du plan de circulation actuel
- Le maintien de dessertes non omnibus à terme

Par avance merci

› Signez la pétition

 

Le bureau de Sadur

Un conducteur de RER a été agressé dans la nuit de samedi à dimanche en Gare de Lyon.

D'après les informations dont nous disposons, le conducteur du train de 0h31 aurait surpris deux individus en train de taguer dans son train. Il leur aurait demandé d'arrêter. Les individus l'auraient alors molesté, puis auraient pris la fuite.

Le conducteur souffrirait de contusions multiples et d'une luxation de l'épaule, entrainant un arrêt de travail de 10 jours.

Nous ignorons à cette heure quelles seront les répercussions de cette agression.

Nous rappelons que nous dénonçons fermement et sans aucune ambigüité ce genre d'actes. Nous apportons également tout notre soutien au conducteur.

 

 Réagissez à l'article dans le forum

Malgré le froid et la pluie, une centaine d’usagers et d’élus se retrouvés devant la gare de Boussy-Saint-Antoine (Essonne) pour manifester à nouveau avec l’association SADUR leur fort mécontentent face à la dégradation continuelle des conditions de transport de la ligne D.

SADUR a, à cette occasion, réitéré ses exigences :

› Retour immédiat à une circulation de 3 trains au quart d’heure sur la branche Nord 
› Démarrage sans délai des travaux nécessaires à l’amélioration de la circulation des trains sur la ligne 
› Refus du tout omnibus

La mairie de Fosses (Val-d'Oise) a organisé une réunion publique le 4 février 2009 pour permettre aux habitants de Fosses et des communes environnantes de dialoguer avec les représentants des transports en commun de la région, à savoir la SNCF pour la ligne D et les CIF (Courriers de l'Île-de-France) pour les cars.

Cette réunion s'est déroulée en la présence du Maire de Fosses Mr Pierre Barros, du Maire de Marly-la-Ville Mr André Specq, de 4 représentants de la SNCF dont Mr Alain Krakovitch Directeur de la ligne D, de représentants des CIF, de représentants de la Communauté de Communes Roissy Porte de France, de l'association SADUR,

de gauche à droite : A. Krakovitch Directeur de la ligne D, le Pdt de Sadur, A. Specq Maire de Marly-la-Ville, P. Barros Maire de Fosses.

de plus de 130 participants !

et un absent : le STIF !