Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Des élus de la ligne D lancent une pétition pour protester contre le « tout omnibus » et pour demander le vote du budget nécessaire à la rénovation de la ligne D du RER.

› la pétition des élus du RER D
 
Les élus manisfesteront le mercredi 9 décembre 2009 à 9h devant le STIF (39 bis rue de Châteaudun à Paris) date à laquelle se tiendra le prochain Conseil d'Administration. Ils appellent les usagers à les rejoindre.

Cette maninesfation est organisée conjointement avec l'association des Elus de la ligne C qui eux s'opposent à l'adoption du Schéma Directeur de cette ligne

› la pétition des élus du RER C

A l'issue de cette manifestation, une lettre commune sera remise au STIF pour demander l'annulation du Schéma Directeur du RER C et du Schéma de Principe du RER D tels qu'ils ont été adoptés lors du Conseil d'Administration du STIF le 8 juillet 2009.


› Réagissez à cet article dans le forum

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les nouveaux écrans mis progressivement en place sur la ligne D remplacent les anciens panneaux de téléaffichage. Ces panneaux étaient installés depuis l'ouverture de la ligne D en 1995 et, au fil des années, tombaient souvent en panne. Cependant, ils avaient quand même un avantage : le code mission des trains était visible de loin ce qui n'est pas le cas actuellement avec les nouveaux écrans.



Dès le début du déploiement de ces nouveaux écrans, l'association SaDur avait demandé à la SNCF que le code mission soit affiché en beaucoup plus gros car, pour certains, il était illisible à plus d'une vingtaine de mètres.

Lors d'une réunion avec la SNCF en septembre 2009, la direction de la ligne nous a informé qu'elle avait pris en compte notre demande et qu'elle allait proposer bientôt deux versions de l'affichage du code mission d'un train et de la liste des gares desservies.

Ces deux versions viennent d'être installées sur quelques écrans à la Gare de Lyon sur le quai des voies 1 et 3 pour une période de test au près de voyageurs.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

A Châtelet-les-Halles, la RATP s'occupe de la ligne D...

Depuis quelques jours, une grande palissade en bois (pour le moment encore assez propre) a fait son apparition en plein centre de la salle d'échanges RATP de Châtelet-les-Halles. Elle entoure une zone se trouvant à peu près face à la sortie Lescot, à la verticale des quais 3 et 4 (ceux de la ligne D).

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
A partir des bulletins de retard publiés chaque jour par la SNCF, SaDur a déterminé la répartition des causes des retards des trains de la ligne D à leur arrivée à la gare de Paris-Gare-de-Lyon, le matin entre 6h et 9h, pour la période du 1er juillet 2009 au 30 octobre 2009.


L’analyse de ces retards montre que sur cette période 37% des retards le matin sont dus à des difficultés de circulation. Ce qui en fait la principale cause des retards.

 


Cliquez sur le camembert pour l'agrandir

 

La SNCF exclut volontairement les «difficultés de circulation» des causes internes (imputables à la SNCF elle-même). Or les bulletins de retard sont basés sur l’heure d’arrivée des trains à Paris (Gare-du-Nord ou Gare-de-Lyon), le passage des trains par le tunnel commun RER B et RER D entre Châtelet-les-Halles et Gare-du-Nord n’est donc pas pris en compte. Si on ajoutait les «difficultés de circulation» aux causes internes de la SNCF, 65% des retards seraient alors dus à la SNCF.

Comment ont été obtenus ces résultats :

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 8 octobre dernier, la fin de la soirée a été marquée sur la ligne D par la panne d’un train, quelques centaines de mètres après la sortie du tunnel de la Gare de Lyon, puis par une série d’événements qui ont amené les voyageurs, partis de la Gare de Lyon à 23h38 (ZUCO à destination de Melun) ou 23h41 (RIPE à destination de Corbeil par le Plateau) à n’arriver chez eux qu’entre 3 heures et demie et 5 heures du matin.


Face à un tel dysfonctionnement (4 heures pour rallier Maisons-Alfort depuis la Gare de Lyon, les 2 gares étant distantes de 6,2 km), la Direction de la ligne D de la SNCF a décidé de contacter les voyageurs de ces 2 trains tant par distribution de tracts le lendemain de l’incident à la même heure que par avis sur la page d’accueil du site transilien.com, et de les réunir jeudi 22 octobre dans les locaux de la Direction de la ligne, à proximité de la Gare de Lyon.

Une dizaine de personnes étaient attendues, mais seulement 4 étaient présentes à la réunion. D’autres personnes n’ont pas eu la possibilité de venir, notamment à cause de leurs horaires de travail, ou n’ont pas souhaité de le faire, ressentant une grande résignation face aux incidents de la ligne D. SaDur était présent à cette réunion, nous vous en faisons le compte rendu.

 

Informations supplémentaires