Voici des extraits de témoignages de voyageurs ayant subis les conséquences de la panne du train dans la nuit du 8 au 9 octobre 2009


Helia : "On a le droit de porter plainte pour séquestration?  ..."

Davyaz : "quand vous êtes dans le train, vous n'avez aucune échapatoire, vous êtes donc priés de vous taire et d'attendre que le problème soit réglé..."

ph.dess : "Je pense que la SNCF est bien contente que cet incident ce soit déroulé en pleine nuit. Personne pour accueillir en gare, pas d'explication à donner et pas de risque de dédommagement ou simplement d'excuse..."

benibloo : "là je me dis c'est bon, c'est mort je vais rester dormir dans ce train d'enfer..."

WD : "Le train devait arrivé à Combs la ville à 00h09.Il est arrivé à...4h05! Soit près de 4h de retard!!! ..."

La pétition de SADUR pour une amélioration des conditions de transport sur la ligne D du RER, a été remise au Président de la SNCF, Monsieur Guillaume Pepy, et au Vice-Président du STIF, Monsieur Serge Mery.

 

Mr Guillaume Pepy, Président de la SNCF; prenant connaissance de la Pétition de SADUR.
A sa gauche, M. Christian Cochet, Directeur Délégué Transilien.

 

La Pétition a réuni près de 500 signatures, dont 245 par Internet. Elle est toujours disponible › ici

 

Elle a été remise :

- au Président de la SNCF lors du Point d'étape du Programme D-Maintenant qui a eu lieu le 24 juin 2009 à la Gare de Lyon en la présence de journalistes et d'élus,

- et au Vice-Président du STIF lors du 1er comité de Ligne de la ligne D organisé le 29 juin 2009 au STIF en la présence de membres du STIF, de la SNCF, de RFF, d'élus et d'associations.

Mercredi 24 juin 2009 a eu lieu un point d'étape du Programme D-Maintenant ; une réunion, organisée par la SNCF, qui a eu lieu à la Gare de Lyon en la présence d'élus, de journalistes et des associations.

 

M. Guillaume Pepy, Président de la SNCF, et M. Christian Cochet, Directeur Délégué de Transilien

 

Au cours de cette réunion, Messieurs Guillaume Pepy  (Président de la SNCF), Christian Cochet (Directeur Délégué de Transilien) et Alain Krakovitch (Directeur de la ligne D) ont présenté l'état d'avancement du Programme D-Maintenant, lancé il y a un an, en reprenant et en détaillant chacun des points de ce programme :

  1. La Régularité
  2. L'Information Voyageurs
  3. La Tranquillité
  4. Le Confort

Si l'analyse des actions concernant l'Information, la Tranquillité et le Confort ne nous posent pas de problème particuliers et, pourrions-nous même être relativement satisfaits en ce qui concerne l'Information (Ecrans, Radio Ligne D, le Système d'Information Voyageurs Embarqué), il n'en est pas de même de l'analyse des résultats de la Régularité.

La SNCF reconnaît bien volontiers que le mois de Janvier 2009 était très mauvais :  27% d'irrégularité, tout en imputant cela à la météo et à Pas-de-Chance mais en oubliant de signaler que les mois qui précédaient (décembre 2008) et qui suivaient (février et mars 2009) n'étaient pas glorieux non plus. Elle préfère cependant insister sur le chiffre du mois de mai 2009 : 12% d'irrégularité et démontrer ainsi qu'elle sait atteindre l'objectif qu'elle s'était fixé en lançant le Plan D-Maintenant, à savoir une réduction d'un tiers de l'irrégularité (18% étant le chiffre moyen pour 2008).

Oui, il y aura enfin des trains longs sur la branche de Combs-la-Ville durant le service d'été.

Durant des années et des années, lors du service d'été, la SNCF a fait circuler des trains courts sur la branche la plus chargée de la ligne. Les raisons données étaient souvent incompréhensibles et inexcusables pour les milliers de voyageurs qui devaient s'entasser dans les trains surchauffés en plein été.

Cette année, la SNCF nous a entendus et fera circuler des trains longs toute la journée sur la branche de Combs-la-Ville.

Apprécions cette bonne nouvelle et espérons qu'elle en augure d'autres.

Remercions ceux qui nous ont entendus et se sont décarcassés pour faire en sorte qu'on puisse dire enfin : Merci... de penser à nous !

Réagissez à cet article dans le forum

Le vendredi 29 mai 2009, la mairie de Brunoy a organisé une conférence sur les transports, à laquelle, Alain Krakovitch, directeur de la ligne D était invité. C'était l'occasion pour les clients de le questionner directement sur l'avenir de la gare de Brunoy et des trains de la D qui la desservent.

La salle des fêtes de Brunoy était presque pleine, ce qui est remarquable pour une veille de long week-end.

- Du côté de la tribune : M. Laurent Béteille, Sénateur-Maire de Brunoy, M. Nicolas Dupont-Aignan, Député-Maire d'Yerres, M. Alain Krakovitch, Directeur de la ligne.
- Du côté de la salle : des habitants de Brunoy, des agents SNCF (qui travaillent à la gare de Brunoy) et une demi-douzaine de Saduriens.

En introduction Mr le Maire de Brunoy a listé un certain nombre de sujets de transports qui seraient abordés lors de réunions à venir, mais pour la soirée ce serait la SNCF et le RER D qui feraient la vedette :
- suppression des guichets grandes lignes,
- rénovation de la gare,
- accès PMR,
- et liste des problèmes du RER D.
Les réponses du directeur du RER D peuvent se résumer en quelques lignes :
- nous sommes mauvais,
- c'est mieux que si c'était pire,
- la D8 améliore les résultats (il est bien le seul à y croire),
- c'est de la faute de RFF,
- c'est de la faute des usagers (1000 signaux d'alarme par an),
- 35 % des problèmes sont dus aux usagers (alors pourquoi la SNCF ne concentre t'elle pas son action sur les 65 % restants)
- ça ne dépend pas de la direction de la D,
- c'est de la responsabilité du STIF,
- et surtout la direction du RER D se désolidarise maintenant de toute méthode de calcul de l'irrégularité (ce qui est quand bizarre puisqu'il y a quelques semaines, cette même direction du RER D instaurait sa propre méthode de calcul...)