Qu'est ce qui distingue un cheminot qui traverse les voies d'un quelconque pékin ? Rien. Absolument rien !

Sauf, évidemment, si le cheminot porte un gilet fluo avec le sigle SNCF écrit dessus.

On entend souvent l'expression : « suite à la présence d'une personne dans les voies... le trafic est interrompu...»

Mais qu'est ce qu'une personne dans les voies ?


Par exemple, dans ce cas de figure, de qui s'agit'il ? d'un cheminot ou d'un usager ?

 
gare de Corbeil-Essonnes le 13/03/2010 - zoom

 

Et là ?


gare de Corbeil-Essonnes le 25/03/2010 - zoom

 

Avec un café à la main, la traversée est encore plus évidente !


gare de Corbeil-Essonnes le 25/03/2010 - zoom

 
En téléphonant, avec un train qui arrive dans le dos, c'est encore plus facile. 

 
gare de Corbeil-Essonnes le 25/03/2010 - zoom

 

Par moments, ce passage est une vraie autoroute.  


gare de Corbeil-Essonnes le 25/03/2010 - zoom

 

La gare de Corbeil-Essonnes est très fréquentée (et pas seulement par le nombre de trains). Il paraît même qu'il y a du personnel qui y travaille mais que personne ne connaît (même un REX [retour d'expérience après incident] n'a pas été capable d'en identifier certains).

Alors, pourquoi certaines catégories de cheminots sont-elles astreintes au port du gilet fluo et pas une autre ?

Le règlement est le même pour tous les employés de la SNCF qui traversent les voies. Il n'y a pas une catégorie au-dessus d'une autre, surtout losrqu'il s'agit de montrer l'exemple (ou inversement, de donner des leçons aux usagers).

Il y a des récalcitrants partout. Chez les usagers, comme chez les cheminots.


Et, dans le même temps, à Malesherbes, on ferme un accès pietons qui dessert le quai depuis le parking sous prétexte que les usagers seraient tentés de traverser les voies devant les trains. Comprenne qui pourra la logique de la SNCF et de son personnel.

Voilà plus d'un an que l'association SaDur a fait part à la SNCF de ce problème de traversée des voies par des cheminots et ce à la vue de tous les usagers de la gare de Corbeil-Essonnes. Nous avons insisté sur le mauvais exemple qui est donné et le manque de crédibilité des messages de la SNCF concernant la sécurité. On nous a répondu maintes fois que le problème serait traité rapidement. Mais celui-là ne l'a pas été, D-Maintenant.

› Réagissez à cet article dans le forum