Tous les usagers du RER D (ou presque) se plaignent à juste titre des suppressions et des retards quotidiens, des incidents à répétition et plus généralement des conditions épouvantables de transport.
Les personnes à mobilité réduite (PMR) ont encore plus de raison de se plaindre de la ligne. Une personne à mobilité réduite, c'est une personne en fauteuil roulant, une personne avec des valises encombrantes ou une poussette, une personne souffrant d'un lumbago ou ayant une jambe plâtrée. Un nombre non négligeable de voyageurs de la ligne sont donc à mobilité réduite un jour ou un autre. Et dans cette situation, ce sont beaucoup de difficultés supplémentaires dans les déplacements, voire une totale impossibilité.

En effet, même si la loi impose que toutes les gares de la SNCF permettent aux PMR de prendre le train en totale autonomie en 2024 (après de multiples reports), force est de constater que ce chantier nous inquiète à plus d’un titre.

Nous vous proposons donc un tour d’horizon sur ce sujet

Un chantier qui ne concerne pas toutes les gares
L'autorité organisatrice a fait le choix de traiter en priorité (et de n'intégrer dans les ADAP, Agenda D'Accessibilité Programmé, donc échéance 2025) que les gares où il y a plus de 5000 montants (vérifier la formulation exacte dans la délibération)
31 gares doivent donc être rendues accessibles. Aujourd'hui, seules X d'entre elles sont accessibles, et seulement avec assistance.

"Accessibles avec assistance" signifie que dans l'état actuel des choses, seule l'accessibilité au quai est possible. En raison de la lacune qui subsiste entre le quai et le plancher du train, un équipement spécifique (passerelle) doit être déployé pour permettre à une personne en fauteuil roulant d'entrer dans le train ou d'en sortir. C'est pourquoi il faut faire appel au service Transilien Accès Plus, au plus tard la veille à 20 heures.
A terme (2018 ?), la réservation ne devrait plus être nécessaire et un agent de gare devrait être disponible (sous quelles conditions)
Voir le site Transilien: https://www.transilien.com/fr/page-edit ... e-handicap


Ce n'est qu'après la mise en service du nouveau matériel (qui fera disparaître l'intervalle entre le quai et le plancher du train) que l'accessibilité pourra être assurée en toute autonomie dans les gares reconnues accessibles.

Parmi ces 31 gares, aucune ne se situe entre Juvisy et Corbeil par Ris-Orangis, aucune ne se situe au sud de Corbeil.

Un chantier qui prend du retard
A ce jour, 14 gares du RER D ont été mises en accessibilité :
- Au nord de la ligne, 3 gares : Stade de France, Garges Sarcelles, Pierrefitte-Stains
- Dans Paris, 2 gares : Gare du Nord et Chatelet-les-Halles
- Au sud de la ligne : 9 gares : Maisons-Alfort-Alfortville, Créteil Pompadour, puis
o Sur la branche Combs : Yerres, Boussy St-Antoine et Combs la Ville
o Sur les branches Corbeil : Juvisy, Grigny Centre, Evry-Courcouronnes Centre, le Bras de Fer

Soit encore 46 gares à mettre en accessibilité d’ici 2024. Le tout sachant que les travaux des mises en accessibilité des gares de la branche Corbeil-Malesherbes, de celles de la branche Corbeil-Melun et de celles de la branche Ris-Orangis ne sont pas financées à ce jour. Mais promis-juré, même si ceci permettrait d’éviter entre 250 et 300m€ de travaux, ceci n’a aucun rapport avec la volonté de la SNCF débrancher ces branches du reste de la ligne pour le SA2019. Libre à vous de nous croire (ou pas) bien entendu…

D’autre part, nous avons appris que les travaux des gares sénértaises, initialement prévues à partir de fin 2018, avaient été repoussés à… au-delà de 2021. Au mieux. Parmi ces gares, celle de Savigny-le-Temple, commune qui abrite la Maison départementale des personnes handicapées. Selon cet article du Parisien, la raison serait des économies à réaliser et non du manque de personnel, comme annoncé aux élus

Bref, la SNCF sera-t-elle à l’heure au rendez-vous pour les JO de Paris ? Rien de moins sûr ! (pourquoi parler des JO subitement ?)
Ces retards sont d’autant plus inquiétants que d’autres aménagements sont indispensables pour augmenter la capacité de trains de la ligne. Et donc si ces plannings dérivent, quand pourrons-nous avoir les trains en plus qu’on nous promet depuis plus de 10 ans ?

De nombreux couacs sur les chantiers déjà menés

La réalisation de plusieurs chantiers a donné lieu à quelques couacs :
- Les premiers chantiers de la branche Combs (Yerres et Boussy-Saint-Antoine) ont été livrés avec plusieurs mois de retard. Notamment pour des raisons de dysfonctionnements d’ascenseurs (nous reviendrons sur ce sujet)
- En gare de Juvisy, la SNCF doit revoir sa copie pour faire rabaisser un quai qu’elle a trop élevé
- A Combs, la gare est accessible, mais quand on veut passer de la gare à la gare routière il faut encore passer quelques marches, car l’EPA Sénart n’a pas été consulté pour réaliser la rampe en même temps que les travaux de la SNCF

Et encore, il s’agit là de ce dont nous avons connaissance.

Ce point est très inquiétant, car par exemple un rehaussement des quais des gares sénartaises à la mauvaise hauteur pourrait remettre en question la pérennité des dessertes express de Sénart au-delà de 2025 ! Ce qui veut dire qu’il faut être vigilant même sur la consistance des travaux.

De nombreuses pannes sur les gares mises en accessibilité

Si de nombreuses pannes d’escalator ou d’ascenseurs nous sont remontées, nous suivons régulièrement la disponibilité de ces équipements depuis le site https://www.vianavigo.com/ascenseurs/ligne/800%3AD
Ce site permet en théorie de savoir d’un clic si l’ascenseur d’une gare donnée fonctionne. Plus précisément :
- S’il est indiqué qu’il ne fonctionne pas, c’est qu’il est avéré qu’il ne fonctionne pas
- S’il est indiqué qu’il fonctionne, il faut cliquer sur le détail de la gare en question, pour vérifier que l’état de fonctionnement est « inconnu à ce jour »

Au-delà de ce détail, nous nous inquiétons du nombre d’équipements en panne alors que déjà ¼ des gares de la ligne est réputé accessible. Il est urgent de s'assurer que les contrats de maintenance sont correctement dimensionnés. Il ne faudrait pas que les équipements permettant l’accessibilité des gares de la ligne D tombe en panne aussi souvent que les trains !

En conclusion, la mise en accessibilité de la ligne D reste un sujet à part entière, qu’il convient de sérieusement reprendre en main. Faute de quoi l’image de la ligne, déjà pas bien fameuse, s’en trouvera encore dégradée…

Pour en savoir plus:
le site de la DRIEA: http://www.driea.ile-de-france.developp ... r2245.html
le site de la SNCF: https://www.accessibilite.sncf.com/la-l ... irecteur-d
le site d'Ile-de-France Mobilités (STIF): https://www.iledefrance-mobilites.fr/le ... transport/
le site du ministère des transports: https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... transports

Informations supplémentaires