Si vous nous suivez, vous savez certainement que le STIF, depuis devenu Île-de-France Mobilités, a demandé en janvier 2017 qu'une concertation se tienne sur un nouveau schéma de desserte du RER D. Cette concertation devait alors , en théorie, permettre de valider (ou pas ?) cette modification de desserte.

A ce jour, alors même que le Conseil Régional d'Ile-de-France a fait passer lors de sa commission permanente du 20 septembre une délibération à cette "éventuelle" modification de desserte, nous commençons à entendre que les premières réunions se tiendraient à la mi-octobre. Autrement dit :
- La durée de la concertation devrait être inférieure à 3 mois : une si faible durée, au vu des modifications de desserte envisagées, ne nous parait pas raisonnable. D'ailleurs, quand on voit que sur le RER C, elle durera bien plus longtemps que ça, pourquoi ne fait-on pas de même sur la D ?
- Si le Conseil Régional commence à voter des mesures afférant au SA2019, c'est que la modification de desserte est validée de fait. Aussi, comment peut-on imaginer que cette concertation en sera vraiment une ?

Ceci est d'autant plus paradoxal qu'Île-de-France Mobilités a pris le parti d'investir des sommes importantes dans des consultations durant plusieurs semaines qu'un esprit taquin pourrait qualifier de secondaires:
- le design des tramways T9 et T10: http://www.design-futur-tram.fr/ (41 631 participants)
- le motif des futurs tissus des sièges de nos trains, tramways, bus, ...: http://www.designdevostransports.fr (près de 70 000 participants)
On ne peut que remercier Île-de-France Mobilités de solliciter l'avis des futurs utilisateurs sur ces questions. Mais il serait absurde qu'une consultation de grande envergure ait lieu pour savoir ce que sera le tissu des sièges des trains et qu'une éventuelle concertation sur la modification de la desserte de la ligne D soit bâclée. Les enjeux ne sont pas du tout de la même importance pour les voyageurs: ceux-ci accorderaient-ils autant d'importance à la couleur du tissu des sièges des trains qu'à une modification de la desserte leur imposant une correspondance supplémentaire dans leur trajet quotidien ?

Pour nous, en l'état des choses, la concertation à venir s'apparente à une mascarade. En effet :
- Soit le Conseil Régional et Île-de-France Mobilités ne veulent pas de concertation : dans ce cas qu'ils l'assument. Au moins les choses seront claires.
- Soit ils en veulent une et dans ce cas nous demandons qu'elle se fasse sur le même format que celle du RER C, quitte à ce que le SA2019 ne voit le jour qu'en 2020 ou 2021: schéma ouvert avec une concertation en 3 phases :
(1) comment fonctionne ou pas la ligne ? quels sont les problèmes rencontrés aujourd'hui ? quels sont les problèmes à attendre dans la période 2020-2025 ? objectif: mettre en place un schéma de desserte TEMPORAIRE pour la période 2020-2025 pour passer la période de travaux
Informations attendues des divers acteurs: donner toutes les informations sur les évolutions à venir en termes de logements et d'emplois
(2) premières propositions de la SNCF, débats autour de ces propositions
Informations attendues (supposition): remarques concernant ces propositions
(3) présentation du schéma à peu près définitif avec possibilité d'itérations

Si cette modification de desserte doit apparaître comme bénéfique pour l'ensemble des usagers de la ligne, il devrait être possible d'aboutir à un consensus avec les élus et les voyageurs en évitant le passage en force. Peut-être cela prendra-t-il du temps et fera-t-il reculer la date de mise en œuvre, mais une adaptation aux besoins des usagers n'est-elle pas une réelle nécessité pour un tel projet ?

Informations supplémentaires