Depuis maintenant plus d'une semaine, la grève se poursuit. Et continue de donner lieu à des enfumages de communication, que ce soit sur les pourcentages de grévistes ou bien sur le nombre de trains en circulation.

Si le premier peut nous laisser finalement indifférents, le second, lui, peut réellement prêter préjudice aux usagers. Aussi nous vous permettons de procéder au "désenfumage" qui suit :

 


Pourcentage de grévistes :

Vous avez pu entendre ces derniers jours que le nombre de grévistes était relativement faible (on parle ce mercredi de 11.8% de grévistes). Et pourtant malgré ces chiffres bas, pendant une semaine, nous n'avons eu qu'un train sur 3. Autrement dit, 33% de grévistes entrainerait 33% de trains en circulation ?

Assez surprenant, non ? En fait :
- non seulement il s'agit d'une moyenne (on rappellera ici que le service communication tourne à plein régime, et vu ce qui sort tous les jours, il a l'air d'employer beaucoup de monde)
- d'après plusieurs sources, et pas que syndicales, ces chiffres seraient volontairement sous-estimés par la direction de la SNCF : exemple : ceux qui feraient grève 59 minutes (car il y en a qui sont dans ce cas...) ne seraient pas comptés comme grévistes...

Encore une fois, ce n'est pas là notre principale préoccupation, mais ceci traduit un état d'esprit qui en dit long en termes d'enfumage de la SNCF ....  vis à vis de ses propres troupes !

Communication sur le nombre de trains en circulation

Le second point, en revanche, nous laisse beaucoup moins indifférents. Nous avons pu voir à la télévision et dans la presse que le trafic du RER D était :
- Un train toutes les 10 minutes au nord de la ligne
- Un train toutes les 7 minutes au sud de la ligne

Bien entendu, il s'agit d'une présentation de trafic faite dans les communiqués de presse nationaux de la SNCF. Ces "éléments de langage" sont repris par des journalistes dont le seul esprit d'analyse critique consiste à copier et coller du texte.

Présenté comme ceci, ce message laisse à penser que le trafic du RER D est de nouveau proche de la normale alors que ça n'est pas du tout le cas :
- Que veut dire un train toutes les 10 minutes au nord de la ligne, sachant que certains sont terminus le Stade de France, d'autres Villiers le Bel, d'autres Goussainville, et enfin d'autres Orry, avec là une fréquence bien moindre !
- Idem au sud de la ligne : Un train sur 2 va à Melun via Combs, l'autre va vers Corbeil via Evry Courcouronnes. Autrement dit : Un train par quart d'heure au mieux (on reste sur des fréquences données en heure de pointe), et on oublie bien sur de mentionner la vallée, et les trains au delà de Corbeil.

Nous dénonçons cet enfumage car il met potentiellement les usagers en porte à faux vis-à-vis de leurs employeurs:
- L'employé, pour peu qu'il prenne le train tôt ou tard, peut avoir un intervalle d'1/2h entre 2 trains, et donc de sérieuses difficultés pour venir
- L'employeur qui voit ces chiffres, peut alors penser que son employé profite de la situation, et pourrait être amené à le sanctionner

Pour conclure, nous rappellerons que tout cet enfumage met aussi en porte à faux tous les agents déployés en gare. Si leur bonne volonté pour nous informer du mieux qu'ils peuvent nous semble réelle, la communication faite au dessus d'eux décrédibilise leurs actions. Et montre aussi à quel point la SNCF est malade...

Informations supplémentaires