Cette semaine, les quelques trains ZECO rescapés de la purge du service de plein été se sont vus gratifier à la dernière minute de deux arrêts complémentaires.

Pourquoi ces ajouts d'arrêts ? Selon la SNCF, pour soulager les trains BOVO omnibus de Paris à Malesherbes, dont le remplissage est effectivement très élevé : pour rappel, en raison des travaux sur la dalle d'Evry, la branche Corbeil a moitié moins de trains que d'habitude.

Comme nous l'avons dit à la SNCF lorsque cet ajout d'arrêt a été évoqué pour la première fois, nous estimons qu'il y avait mieux à faire que de donner l'impression de pénaliser une branche par rapport à l'autre, période estivale ou pas. Mais la SNCF n'en a pas tenu compte. De plus, au delà des considérations des uns et des autres sur les inconvénients et avantages de ce plan de desserte, bien des éléments nous laissent très dubitatifs sur cette affaire...

Quel est l'objectif réel cette modification temporaire des dessertes des trains de la D

En effet à notre avis d'autres solutions étaient possibles , pour ne pas ajouter d'arrêts au ZECO :
- Nous maintenons qu'il était possible d'ajouter des trains RIVE, comme ceci a été fait les premiers jours suivant le déraillement de Brétigny. L'argument de l'occupation des voies à Juvisy ne nous convainc pas dans la mesure où les navettes Juvisy - Evry - Courcouronnes font leur demi tour juste au sud de Villeneuve Saint Georges, et qu'en temps normal il y a bien 3 trains par quart d'heure et par sens de la ligne D qui passent par Juvisy. Donc pourquoi ceci ne passerait-il plus à présent ?
- Inciter les voyageurs qui le peuvent à se reporter sur la C à Juvisy

Autre question : Si cette modification est effective le soir, pourquoi ne l'est-elle pas le matin ?

Enfin, ce jour il a été décidé d'ajouter, toujours en catimini, des ZECO avec arrêts supplémentaires.... mais pour le coup limités à Combs. Donc des trains en plus avec des arrêts en plus pour la petite couronne, mais au delà de Combs-la-Ville - Quincy rien, alors qu'en plus ces trains sont censés soulager ceux à destination de Corbeil Essonnes. Vous n'y comprenez rien ? C'est normal a-t-on envie de dire. La SNCF aurait voulu faire plus compliqué qu'elle n'y serait pas arrivée ! Quant au message pour les voyageurs de grande couronne, il laisse à désirer...

Une opération qui relève de l'improvisation ?

Pour rappel, de grandes campagnes d'informations ont été faites autour des travaux de cet été à Evry. Et, comme par magie, la SNCF semble avoir découvert il y a quelques jours que le plan de transport prévu risquait de ne pas être suffisant. si la SNCF avait réellement anticipé cette situation, n'aurait-elle pas pu profiter des affichages pour expliquer bien à l'avance que les ZECO allaient être modifiés pour une semaine ? Sans doute trop simple....

Ensuite, nous avons pu lire ci et là les justifications suivantes pour cette modification d'horaires:
- "Pour votre confort" : encore une fois les usagers les plus éloignés apprécieront, vu qu'on rallonge leur temps de parcours et qu'on leur enlève de la place assise (élément sensible quand le temps de transport est élevé)
- Des travaux d'aménagement des voies modifient la circulation de certains trains de la ligne D
- Et donc pour soulager le remplissage des trains BOVO
Sérieusement, 3 motifs aussi différents pour justifier une seule et même chose, certes la SNCF est coutumière du fait mais là, si elle voulait donner l'impression soit de ne pas savoir comment justifier la chose, soit de nous prendre pour des idiots qu'elle ne s'y prendrait pas autrement !

D'ailleurs par rapport même au soulagement de la charge des trains BOVO : pour soulager le remplissage d'un train, le plus utile est d'en faire partir un moins rempli, mais AVANT, or ici le ZECO part APRES le BOVO. Nous aimerions donc bien savoir, sans doute à part peut être le ZUCO suivant le ZECO, ce qui a réellement été soulagé...

Enfin, ce soir nous avons pu découvrir que des trains NUCO étaient sortis de nulle part et avaient été ajoutés. Bref, comment ne pas avoir un sentiment de total d’improvisation totale par rapport à cette situation somme toute prévisible ?

Au delà de ces constatations, nous rappellerons aussi que nous alertons la SNCF et le STIF sur l'ineptie que représente le service de plein été sur le RER D :
- A-t-il encore une raison d'être jusqu'à fin juillet ?
- Le service est quasiment le même depuis la mise en service de l'interconnexion de la ligne en 1995, et il devient de plus en plus urgent de le dépoussiérer

Espérons enfin que la mise en application du SA2014 en décembre ne sera pas aussi folklorique car là il y aura beaucoup plus de monde à gérer, et tout loupé ferait autant de mécontents !

Informations supplémentaires