Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Cette journée du 1er juillet 2017 marque une date importante pour les usagers des transports en commun dans le nord de l’Ile-de-France. C’est en effet l’ouverture commerciale de la ligne de tramway express T11 qui relie les gares d’Epinay-Villetaneuse et du Bourget en passant par 5 gares intermédiaires, dont Pierrefitte-Stains sur la ligne D.

Qu'est-ce que cette ligne apporte aux voyageurs ?

Quelques mots d'histoire

Ce projet a mis cependant très longtemps avant d’aboutir. L’auteur de ces lignes a en effet le souvenir d’avoir vu, dans un opuscule « Le rail et la région » publié au début des années 1980, la référence à 6 projets, dont les extensions des lignes de RER A, B, C, D à ce qu’elles sont (à peu près) aujourd’hui, mais aussi la ligne U La Défense – La Verrière et enfin ce projet de Tangentielle Nord suivant la ligne « Grande Ceinture » existante. Environ 35 ans après, cette ligne est enfin ouverte… de façon partielle puisque la ligne complète devrait aller jusqu’à Noisy-le-Sec à l’est, Sartrouville à l’ouest mais ces 2 extensions ne sont aujourd’hui prévues qu’à horizon 2024 et 2027 respectivement.

 

La ligne T11 est un tram-train. C’est quoi ? 

Un tram-train est censé assurer une « moyenne » entre un train (qui circule en dehors des voies routières, sur ses propres voies, généralement à gauche) et un tramway (qui circule en ville, qui est plus étroit qu’un train, et qui est donc moins cher, et qui roule généralement à droite). Un tram-train a ainsi la possibilité de circuler à la fois sur voie ferrée classique et sur voie tramway en ville.

Ce ne sera pas en fait le cas de la ligne T11 qui circulera intégralement sur voie ferrée, mais les lignes T12 (Massy – Evry) et T13 (St-Cyr – St-Germain – Achères) disposeront d’une infrastructure mixte. Par exemple, la ligne T12 empruntera d’abord au départ de Massy les voies actuelles du RER C (où circulent par ailleurs trains de marchandises et même TGV) et ce jusqu’à Epinay-sur-Orge. Et à Epinay, les tramways arriveront sur une voie tramway qui leur sera réservée pour traverser Epinay-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Morsang-sur-Orge, Viry-Chatillon, Grigny, Ris-Orangis, Courcouronnes pour arriver à la gare d’Evry-Courcouronnes.

Pour la ligne T11, le nombre important de trains de marchandises circulant sur la grande ceinture a nécessité la construction de voies parallèles dédiées au tramway.


Gare d’Epinay-sur-Seine - Au premier plan, les voies de la grande ceinture avec un train de marchandises. Derrière, les voies du tramway T11 avec un tramway qui attend son départ. Sous le pont, en bas à gauche, les voies du RER C. Photo juin 2017

 

 


Gare d’Epinay-Villetaneuse – En haut, les voies de la ligne H (banlieue Paris-Nord) avec une rame Francilien en gare – En bas à gauche, les voies du tramway T11 avec derrière le pont les quais de la gare ; à droite, les voies de la grande ceinture. Photo juin 2017

 

Les tramways s’arrêtent dans de vraies gares et non à des arrêts constitués de simples quais le long d’une chaussée


Gare de Pierrefitte-Stains côté tramway T11. Photo juin 2017

Notez que la validation des titres de transport se fait dans la gare et non dans le tramway comme sur les lignes classiques d'Ile-de-France.


Ligne de contrôle en gare tramway du Bourget

Un certain nombre de services en gare existent, mais seules 2 gares sont dotées de guichets, Le Bourget et Villetaneuse-Université. Les guichets des gares "classiques" restent à votre disposition.


Guichet en gare tramway du Bourget

 

Une fois qu’on a une infrastructure mixte, il faut aussi des rames capables de rouler sur cette infrastructure, et qui ont donc des caractéristiques à la fois de tramways et de trains. Le choix s’est porté sur les rames Alstom Citadis Dualis, déjà en service dans quelques régions de France, en mesure d'atteindre une vitesse de 100 km/h. 

 
2 vues du tram-train de l’Ouest Lyonnais. Ici une rame Lyon-St-Paul – L’Arbresle à Ecully-La Demi-Lune.
Photos août 2013

 

15 rames ont été commandées par le STIF en juin 2014.


Une rame T11 quitte Epinay en direction du Bourget. Photo juin 2017

 


Un tramway à destination du Bourget arrive en gare d’Epinay-Villetaneuse. Photo juin 2017

 

Ces rames ont une capacité totale de 250 personnes, avec une centaine de places assises.


Intérieur d'une rame Dualis. On note en particulier la présence d'affichages indiquant la direction, le temps de parcours et le prochain arrêt

 

La ligne T11 est un tramway express. C’est quoi ? 

Au-delà des spécificités déjà évoquées, y compris des intervalles entre arrêts plus longs que sur un tramway classique, la ligne T11 a été classée "tramway express", ce qui induit une tarification spéciflque n'acceptant pas le ticket t+ comme les tramways urbains T1 à T8.

 

Qu’est-ce que les voyageurs vont y gagner ?

Des dessertes de banlieue à banlieue entre Epinay et Le Bourget

C’est d’abord une possibilité de se déplacer de banlieue à banlieue sur Epinay, Villetaneuse, Pierrefitte, Stains, La Courneuve, Le Bourget et les autres communes situées à proximité. Et ce de façon plus efficace et plus rapide qu’en empruntant le réseau bus qui existait jusqu’à maintenant.

  • Le premier départ a lieu à 5h00, le dernier à 1h00 et ce tous les jours de l’année
  • Les fréquences annoncées sont :
    • En semaine : 5 min en heures de pointe, 10 min en heures creuses, 15 min en soirée
    • Le samedi : 10 min le matin, 8 min l’après-midi, 15 min en soirée
    • Le dimanche : 12 min le matin, 10 min l’après-midi, 15 min en soirée

avec une réduction pendant les mois de juillet et août, ainsi qu’entre Noël et le jour de l’An

  • Le temps de parcours de toute la ligne (entre Epinay et Le Bourget) est de 15 min

Des écrans disposés aux accès aux quais indiquent les temps d'attente pour les prochains départs.


Ecran en gare de Pierrefitte-Stains. On peut regretter que la gare de départ ne soit pas mentionnée sur le schéma de ligne, pour mieux se situer.

 

De nouvelles possibilités de correspondances

Ce sont ensuite de nouvelles possibilités de trajets avec correspondance, qui permettront un raccourcissement des trajets.

Plan de ligne avec correspondances bus. D'après plan de ligne SNCF

 

Pratiquement toutes les gares proposent en effet des correspondances :

  • Epinay : RER C et tramway T8 depuis St-Denis + 5 lignes de bus
  • Epinay-Villetaneuse : ligne H (banlieue Paris-Nord) + 5 lignes de bus
  • Villetaneuse-Université : tramway T8 depuis St-Denis + 2 lignes de bus
  • Pierrefitte-Stains : RER D + 4 lignes de bus
  • Stains-La Cerisaie : 5 lignes de bus
  • Dugny-La Courneuve : 2 lignes de bus
  • Le Bourget : RER B + 7 lignes de bus

Attention, certaines lignes de bus en correspondance ont été modifiées pour s’adapter à la mise en service de la ligne T11. Consultez le dépliant voyageur en cliquant sur le lien en bas de l’article.

 

La correspondance en gare de Pierrefitte-Stains

Depuis la gare de Pierrefitte-Stains, il n’est donc plus nécessaire de passer par Paris pour rejoindre Pontoise (on prend le T11 jusqu’à Epinay, puis le RER C jusqu’à Pontoise) ou Roissy-CDG (on prend le T11 jusqu’au Bourget, puis le RER B jusqu’à Roissy-CDG).

Dans cette gare, la correspondance s'effectue depuis la gare SNCF en empruntant le passage souterrain donnant accès au nouveau quai central du RER D puis, sur ce quai central, en empruntant l'escalier ou l'escalier mécanique pour gagner la passerelle. Au bout de la passerelle, il faut à nouveau descendre pour passer sous les voies du tramway. Dans ce passage souterrain, se trouvent ascenseur et escaliers pour rejoindre le quai central du tramway. Et si vous sortez de ce passage souterrain tout droit, vous aboutirez à la gare tramway et aux arrêts du bus RATP 268 situés sur l'avenue Rol-Tanguy en contrebas. 

 

 


Gare de Pierrefitte-Stains – passerelle de correspondance vers la gare T11 depuis le nouveau quai central. Photos juin 2017

 

En images, cette fois dans le sens tramway T11 vers RER D

La SNCF vous fournit un schéma pour vous aider dans votre parcours à travers la gare:

On voit déjà que le périple sera long et vallonné...

Ici la gare tramway située rue Joséphine Baker, impasse donnant sur l'avenue Colonel Rol-Tanguy.

Deux photos du passage souterrain sous les voies tramway et grande ceinture, avec une photo des Archives nationales:


Deux des accès au quai tramway

Le quai tramway direction Epinay. Le trait rouge indique la zone d'arrêt des tramways.


 

 

A la sortie du passage souterrain. Il faut monter à la hauteur de la passerelle qui surplombe les voies RER D:

Une fois en haut, il faut passer au-dessus des voies par la passerelle:

puis arriver jusqu'au quai du RER D, toujours en hauteur:

et enfin emprunter les escaliers ou escalier mécanique pour arriver sur ce quai:

 

De nouveaux itinéraires bis en cas de problèmes

Enfin, et parce qu’on n’est jamais à l’abri d’un problème, ce sont également d’autres itinéraires bis entre Paris et la banlieue nord (même s’il faut être conscient qu’on ne mettra pas tous les voyageurs d’une rame RER D pleine dans une rame du T11 qui dispose de seulement 250 places). Par exemple, en cas de coupure de la ligne D à St-Denis, il pourra être possible de rejoindre Pierrefitte en empruntant le RER B jusqu’au Bourget puis le T11 jusqu’à Pierrefitte.

 

Comment ça fonctionne ?

Même si cette ligne est appelée tramway (express), elle présente une différence par rapport aux autres lignes de tramway d’Ile-de-France :

  • Côté tarification, le ticket t+ (ticket de métro) n’est pas admis. Il vous faut acheter un billet allant de votre gare de départ à votre gare d’arrivée (ou le contraire) en incluant votre trajet en correspondance. Si vous effectuez un trajet Stains-La Cerisaie - Paris, vous devez être muni d'un billet couvrant l'ensemble de votre trajet (sauf à sortir et rentrer en validant un nouveau billet à votre gare de correspondance)

Notez également que toute la ligne est en zone 3 à l’exception importante de Pierrefitte-Stains, située en zone 4. En conséquence, la zone 4 est nécessaire pour aller de l’ouest à l’est de la ligne et réciproquement. Cela ne posera pas de problème aux titulaires d'abonnements Navigo toutes zones ou zones 3-4, mais pourra en poser aux détenteurs de titres de transports zones 1-3 (tickets Jeunes)

Par contre, l'arrêt de bus "Pierrefitte-Stains gare tramway" situé en contrebas de la gare sur l'avenue Rol-Tanguy est lui en zone 3.



 

La ligne est-elle accessible aux personnes en fauteuil roulant ?

Conformément à la législation, la ligne est accessible depuis la voirie jusqu'à l'intérieur du tramway. Les correspondances le sont également au moins jusqu'au quai. Suivant le matériel roulant sur la ligne en correspondance, la correspondance pourra être assurée jusqu'à l'intérieur du train ou pas (cas des rames actuelles Z2N de la ligne D par exemple).

Entrée dans une rame Dualis. Un comble-lacune vient se mettre en place entre la porte et le quai à chaque arrêt en gare. D'où le temps d'attente entre l'arrêt de la rame et l'ouverture des portes.

 

La ligne est-elle accessible aux vélos ?

C'est une bonne question, à laquelle il n'a pas été possible d'avoir une réponse claire de la part du personnel en gare le dimanche 2 juillet. Si cela devait être le cas, ce ne serait de toute façon pas, comme sur les autres lignes ferroviaires (RER et train) aux heures de pointe en semaine. Il reste à attendre que la réglementation si elle existe soit connue. Pour le moment, les passages élargis comportent tous un pictogramme de vélo, même quand il n'y a pas de correspondance avec un RER ou un train derrière.

 

Qui fait quoi ?

Si on retrouve aujourd’hui les couleurs désormais traditionnelles d’un matériel SNCF sur les rames :

  • C’est le STIF qui a acheté les 15 rames en juin 2014, pour un coût d’environ 6 millions d’euros par rame
  • C’est une filiale de la SNCF qui fait rouler les tramways (conducteurs)
  • C’est la SNCF qui entretient les tramways. Ceux-ci sont entretenus dans un centre de maintenance spécialisé dans les tramways qui se trouve à côté de la gare de Noisy-le Sec : on y trouve en effet les rames de la ligne T11, mais aussi de la ligne T4 et de la ligne Esbly-Crécy-la-Chapelle
  • C’est le STIF qui finance le fonctionnement de la ligne

L’intervention du STIF, qui s’appelle maintenant « Ile-de-France Mobilités », est symbolisée par l’apparition du logo bleu clair sur certaines rames. Ce logo bleu remplace alors sur une partie des rames le logo « stif » et la liane blanche qui se trouvaient sur les rames durant les essais. 


2 rames avec 2 livrées distinctes STIF avec la liane en haut, IDF Mobilités en bas. Ce n'est qu'une modification d'habillage. Le fonctionnement est strictement le même.

 

Quelles évolutions faut-il attendre ?

Une grande inconnue lorsqu’une nouvelle ligne est mise en service est la fréquentation. Les études prévoient un certain nombre de voyageurs un jour de semaine, un samedi, un dimanche. Mais le résultat peut être assez différent dans la réalité :

  • Certaines lignes peuvent ne pas transporter autant de voyageurs que prévu, et on voit alors passer des rames à moitié vides même aux heures de pointe
  • D’autres lignes peuvent transporter nettement plus de voyageurs que prévu, et les voyageurs sont alors obligés de s’entasser dans les rames.
    C’est par exemple le cas sur le tramway T5 où il a déjà fallu renforcer l’offre plusieurs fois et où des mesures plus radicales (augmentation du parc de tramways) vont devoir être mises en œuvre.

Dans le cas de la ligne T11, les quais sont beaucoup plus longs que les rames actuelles, ce qui permettra à terme de faire circuler des rames plus longues composées de 2 voire 3 tramways. Mais à court terme, le nombre de rames disponibles ne le permettra pas.

Comme cela a déjà été mentionné, la ligne doit être prolongée et ainsi offrir des dessertes et des correspondances supplémentaires :

  • A l’est, à l’horizon 2024, en desservant les 3 gares supplémentaires de Drancy-Bobigny, Bobigny-La Folie et Noisy-le-Sec (correspondances RER E et tramway T1)
  • A l’ouest, à l’horizon 2027, en desservant les 4 gares supplémentaires d’Argenteuil (correspondance ligne J), Val d’Argenteuil (correspondance ligne J), Sartrouville-Val-Notre-Dame et Sartrouville (correspondances RER A et ligne L)

Enfin, le développement du réseau Grand Paris Express ajoutera quelques correspondances supplémentaires par rapport au réseau existant :

  • En gare du Bourget, à l’horizon 2023-2024, avec les lignes 16 (St Denis-Pleyel – Noisy-Champs) et 17 (St-Denis-Pleyel – Roissy-CDG)
  • En gare de Drancy-Bobigny, à l’horizon 2025, avec la ligne 15 Est (St Denis-Pleyel – Champigny-Centre)

 

Pour en savoir plus

 

Toutes photos B.B juillet 2017 sauf indication contraire

 

Informations supplémentaires