Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Le mercredi 8 juillet, le Conseil d'Administration du STIF a voté les mesures suivantes pour le RER D :


- 3 financements de poursuite d'études pour des aménagements sur les infrastructures, qui devraient déboucher sur des avant-projets en 2016 :

-Création d'un second quai à Créteil-Pompadour

- Création d'une liaison au nord de Vert de Maisons

- Redécoupage du block entre Créteil-Pompadour et Maisons-Alfort - Alfortville

- Le financement des travaux pour l'aménagement de la gare de Maisons-Alfort - Alfortville
- L'avant-projet de l'interconnexion entre le RER D et la ligne 15 du métro au Vert de Maisons
- Un vœu d'élus concernant la poursuite des études du schéma directeur du RER D

Nous vous proposons un tour d'horizon sur les mesures concernées, ainsi qu'un décryptage. Certes, c'est connoté technique et un peu long à lire. Pour autant, comme vous pourrez le voir, si certaines mesures sont des bonnes nouvelles, d'autres laissent malgré tout plus que perplexe. Surtout, nous n'avons toujours pas de visibilité sur la date de mise en service des principales évolutions attendues.



Le second quai à Créteil-Pompadour

SADUR le réclame depuis décembre 2008, il devrait finir par voir le jour. A noter que les incidents du 29 janvier, et les remontées faites par SADUR lors du retour d'expérience qui s'est tenu au STIF, ont fini de démontrer que cette gare est sous-dimensionnée, notamment en cas d'incident.

Schéma d'ensemble, source STIF :

Image

La création d'une liaison au nord du Vert de Maisons

Ce projet consiste à créer deux aiguillages permettant de relier entre elles les 2 voies du RER D, et de faire partir des trains dans l'autre sens en cas d'incident. Pourquoi au nord de la gare du Vert-de-Maisons ? Car elle sera desservie, à partir de 2022 (si tout va bien...) par la future ligne 15 du métro Grand Paris Express (Pont de Sèvres - Noisy-Champs). Cette ligne pourra donc servir de plan B pour les voyageurs du RER D.

Pour autant, à y regarder de plus près, nous sommes dubitatifs sur ce projet: en effet, il y a le même aménagement au sud de Pompadour, et le 29 janvier, nous nous sommes rendus compte que finalement très peu de trains avaient pu être retournés.

Or, à horizon 2022, le besoin, en cas de situation perturbée, sera de retourner, au quart d'heure :
- au moins un train de la Branche Combs
- au moins un train en provenance de Corbeil

Nous en concluons donc que l'aménagement proposé est insuffisant par rapport au besoin. Il aurait sans doute été plus judicieux de demander une étude sur les aménagements nécesaires au nord de Vert de Maisons :
- Pour retourner deux trains au quart d'heure, comme évoqué ci-dessus
- Pour n'en retourner qu'un seul au quart d'heure (ex: celui de Melun, en imaginant que les trains de Corbeil sont terminus Juvisy)

Avec pour chaque cas, un coût et un délai associés. Là, le STIF aurait certainement tous les éléments nécessaires pour décider quel était l'aménagement à réaliser. A moins que certains élus locaux ne lorgnent sur le foncier du site du Ferrailleur pour y réaliser des constructions ? Ce serait très regrettable qu'une nouvelle fois l'intérêt local prévaille sur l'intérêt général...

Redécoupage du block entre Pompadour et Maisons-Alfort - Alfortville

Si vous nous lisez depuis quelques années, vous savez sans doute que le terme barbare 'redécoupage de block' signifie déplacement et/ou ajout de feux de signalisation, pour espacer les trains.

Schéma d'ensemble, source STIF - oui, c'est technique !

Image

Vous savez donc que :
- des travaux similaires ont déjà été réalisés sur le secteur entre 2012 et fin 2013, et que ces travaux devaient entre autres permettre une desserte omnibus de la ligne
- que suite à l'exécution de ces travaux la vitesse des trains de la ligne a été abaissée, entrainant pour partie les allongements de temps de parcours que vous connaissez.

Donc sommes donc plus que réservés sur l'utilité de ces travaux:
- une fois réalisés, la vitesse des trains sera amenée à 60 km/h entre Créteil-Pompadour et Maisons-Alfort - Alfortville. Il y a 2 ans, elle était encore supérieure à 100km/h !
- Ceci entrainera un nouvel allongement des temps de parcours, qui, combiné à l'arrêt systématique des trains au Vert de Maisons une fois la ligne 15 en service, sera de l'ordre de 3 minutes supplémentaires !
- La SNCF annonce que pour ajouter une 3ème mission, c'est un changement total du système de signalisation qui est nécessaire. Donc ces travaux ne serviraient que pour une durée très réduite ! A moins qu'il faille maintenant attendre 2030 pour voir arriver des missions supplémentaires sur le RER D

A ce sujet, le STIF a d'ailleurs rappelé qu'il était en attente des décisions de l'Etat, donc du ministère des transports, concernant les études entre la Gare de Lyon et Villeneuve Saint Georges. Autrement dit, nous ne sommes pas rendus.

Le financement des travaux pour l'aménagement de la gare de Maisons-Alfort - Alfortville

Le programme consiste notamment à :
- Côté Maisons-Alfort, réaménager, rénover et agrandir le bâtiment voyageur existant et aménager une galerie bordant le bâtiment existant et son extension jusqu’au passage souterrain construit dans le cadre du SDA ;
- Côté Alfortville, aménager un auvent venant couvrir le cheminement depuis l’accès actuel jusqu’au nouvel accès desservant le passage souterrain construit dans le cadre du SDA [Schéma Directeur d'Accessibilité] et rénover en partie le bâtiment voyageurs existant ;
- rénover les abris existants et créer un abri supplémentaire sur le quai 3 (direction Paris) ;
- mettre en place un escalier mécanique sur la trémie la plus au nord, coté Paris pour accéder au quai.

Vue d'ensemble, source STIF

Image



Les coûts seront de 11,4 M€, avec une mise en service prévue en 2018

L'avant projet sur l'interconnexion entre le RER D et la ligne 15 au Vert de Maisons

Il est acté ici :
- que le quai central actuel oblige l'arrêt de tous les trains au Vert de Maisons. L'impact sur les temps de parcours a été indiqué auparavant.
- qu'il sera nécessaire de réaliser sur le quai une trémie d'escaliers supplémentaire
- que la réalisation de l’ouvrage de correspondance nécessitera des interruptions et des ralentissements des circulations ferroviaires (travaux de nuit en 2017 et 3 week-ends avec interruptions de trafic au 1er semestre 2018).

En outre, nos collègues de la R ne sont pas près de voir leurs trains s'arrêter à cette future gare. Si une telle décision venait à être prise, le coût des aménagements a été estimé à plus de 200 millions d'euros.

Notre avis : il s'agit d'une ânerie historique. Et tout le monde le sait, mais plus personne ne veut changer quoi que ce soit. On marche sur la tête sur ce dossier ! 

Le vœu des élus :

Philippe Sainsard a déposé le vœu ci-dessous, adopté par des élus toutes tendances confondues, les seules voix contre étant par des élus de petite couronne.

Considérant que les mesures de court terme ont été engagées et qu’il est désormais nécessaire de décider de mesures pérennes pour l’amélioration des dessertes de la ligne D ;
Considérant que la desserte de la branche Melun-Villeneuve sera insuffisante à moyen terme pour accompagner le développement urbain de ce secteur et qu’il sera nécessaire d’obtenir une fréquence de trois trains au quart d’heure en heure de pointe;
Considérant que la ligne D est la plus longue ligne RER en exploitation et que c’est un des facteurs de fragilité de la grille horaire ;

Les élus signataires expriment le vœu que le STIF :
Acte de la nécessité de prévoir des mesures de long terme sur le RER D afin de poursuivre les efforts visant à améliorer la robustesse et la régularité de la ligne, notamment en :
- prenant en compte la nécessité d’une troisième mission au quart d’heure sur la branche Melun;
- demandant à la SNCF de reprendre les études qui portaient sur différents scénarios prévoyant une navette entre Melun et Corbeil d’une part et Malesherbes et Corbeil d’autre part permettant de réduire la longueur de la ligne D ;
- demande à la SNCF d’étudier aussi les scénarios de desserte qui ne sont pas basés sur la métroïsation (arrêt de toutes les missions dans toutes les gares) du RER D en petite couronne



Ce vœu vient en echo avec la remarque récurrente de SADUR : en juillet 2009, la directrice générale du STIF indiquait qu'il était urgent d'avoir une visibilité sur l'avenir à long terme du RER D. 6 ans plus tard, nous en sommes toujours - ou presque - au même point d'avancement...

En conclusion, il va encore falloir du temps pour que la ligne D rattrape son retard en termes d'infrastructures. Et quand on sait que le renouvellement du matériel en est au même point d'avancement, il y a quand même de quoi être inquiet.

N'hésitez pas à commenter cet article dans notre forum ! : >> clic <<

Informations supplémentaires