Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Le service de plein été a pris fin le 22 août. Si pour la SNCF, il se traduit en général par des taux de ponctualité élevés, pour les voyageurs, les constats peuvent être bien plus nuancés.

2015 n'a bien entendu pas dérogé à la règle pour les usagers du RER D , et ce à bien des égards :
- Le service actuel de plein été , sur le RER D,  n'est plus adapté aux voyageurs de la ligne
- De multiples dysfonctionnements ont été observés pendant cette période

Il est donc grand temps de le repenser 



Le service de plein été actuel présente les deux défauts majeurs :

1°/ Durée du service de plein été

Ceux qui ont pris la :D: la semaine du 13 juillet peuvent en témoigner : le remplissage des trains de cette période ne justifie plus la réduction d'offre subie par les voyageurs. Ce qui montre bien que l'offre proposée pour cette semaine là est notoirement insuffisante. Et donc qu'un renfort d'offre est nécessaire.

Nous proposons donc :
- Soit de rester sur le service de pleine année cette semaine là - et donc ramener la durée du service de plein été à 4 semaines
- Soit appliquer un service intermédiaire, sur le même modèle que la RATP sur les lignes :A: et :B:

2°/ Offre en flanc de pointe

Comme tous les ans, nous constatons que la fréquence des trains diminue drastiquement en flanc de pointe. C'est à dire là où elle a été complètement revue ces dernières années, notamment pour répondre aux besoins des salariés travaillant en horaires décalés.

A titre d'exemple : au Stade de France, entre 16h et 16h20, il n'y a aucun train, alors que certaines sociétés permettent à leurs salariés de finir leur journée à 16h. Ironie de l'histoire, cette démarche est encouragée par la SNCF - ceux qui veulent en savoir davantage pourront consulter ces informations sur la commissions 3T ici.

Si on reformule :
- d'un côté la SNCF encourage les sociétés à proposer des horaires décalés à leurs employés
- de l'autre, dès que le service d'été rentre en application, l'offre en regards de ces horaires est très insuffisante !

Nous proposons donc d'augmenter la fréquence des trains en flanc de pointe.

En parallèle, nous avons constaté les nombreux dysfonctionnements suivantes

1°/ Les suppressions ont perduré

Ceci est d'autant plus incompréhensible que, pour le commun des mortels, moins de trains en circulation = plus de trains disponibles.

Visiblement, à la SNCF, cette équation ne doit pas se vérifier... C'est simple, il n'y a eu aucun jour sans suppression de trains !

Pour les voyageurs, ceci est d'autant plus pénalisant qu'une suppression peut facilement entrainer un trou de desserte pouvant aller jusqu'à une heure, voire deux si on est au sud de Corbeil.

Sur ce sujet nous attendons un vrai plan d'actions de la direction de ligne pour que lors du prochain service de plein été il n'y ait pas de suppression de trains.

2°/ L'information voyageurs est encore plus fantaisiste et aléatoire que le reste de l'année

Nous nous contenterons des 2 exemples ci-dessous pour illustrer notre propos :

- on a essayé de nous faire croire qu'il y avait des trains supplémentaires pendant le service de plein été, alors que ce n'est pas le cas, Cf. image ci-dessous :



Il a fallu un échange de mails avec la direction de ligne à son retour de congés pour que le message soit supprimé. Pourtant, ce n'était pas faute de l'avoir signalé auparavant...

- L'information à distance n'est pas de meilleure qualité

Depuis un certain temps, le trafic est constamment annoncé comme perturbé sur le :RER: :D: :

Image

or en cliquant sur la perturbation en question on constate que ce sont des travaux.

Image

Conséquences:

- L'information affichée est anxiogène
- il devient compliqué pour le voyageur de savoir en un coup d’œil si le trafic est réellement perturbé ou non


3°/ La propreté des trains - les sous traitants sont partis en vacances ?

Nous avons constaté que la propreté des trains, notamment le lundi matin, était déplorable. Pour ceux qui rentrent de vacances, le retour à la dure réalité du :RER: :D: n'en est que plus rude. et pourtant il y a moins de trains à nettoyer, pourrait-on être en droit de penser....

4°/ La chaleur dans les trains

L'été a été chaud, météorologiquement parlant. Les trajets en ont été très pénibles.

Cette tendance n'est pas appelée, sauf cataclysme d'ordre mondial, à s'inverser ces prochaines années. Aussi, pour que la SNCF fasse bouger ce sujet, nous avions interpellé M Pepy sur le sujet au début du mois de juillet. C'est peut-être pour ça qu'il a dit depuis qu'il n'aimait pas les trains ?

Un des messages que nous voulions faire passer était que si déjà toutes les fenêtres s'ouvraient correctement, alors il y aurait sans doute plus d'air qui circulerait dans les trains, ce qui rendrait les trajets moins pénibles. Et ceci ne demande pas des millions, mais juste de la maintenance et du bon sens. Est-ce déjà trop pour la SNCF ?

Tout ceci montre bien que l'été n'a pas été synonyme de répit pour les usagers du RER D, bien au contraire.

Il donc temps de réfléchir dès à présent aux actions à mettre en place pour que le prochain service de plein été soit à la hauteur ! Bien entendu, si vous avez d'autres constats et propositions à nous faire, n'hésitez pas !

Informations supplémentaires