Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

En fin d’année 2011, Sadur vous avait présenté le projet de nouvelle branche du RER D, dit barreau de Gonesse, au nord de la ligne. Ce projet a pour but pour relier les gares de Villiers le Bel – Gonesse – Arnouville et la gare du Parc des Expositions de Villepinte, située sur le RER B.

La création de cette nouvelle branche recouvre trois objectifs principaux : améliorer l'accès des populations de l'Est du Val-d'Oise aux pôles de Roissy et de Paris-Nord II, permettre la réalisation du projet urbain du Triangle de Gonesse et offrir une desserte complémentaire depuis Paris vers le Parc des Expositions de Villepinte.

Lors de la concertation, Sadur avait notamment réalisé une contribution écrite accessible en cliquant ici.

Depuis, les études sur cette future branche se sont poursuivies, et l'avant projet a été présenté lors du Conseil d’Administration du STIF du 12 juillet.

Or, quelle n’a pas été notre surprise en lisant la délibération :

(...)ARTICLE 2 : de demander à la SNCF, en tant qu’exploitant de la ligne D du RER et futur exploitant de la nouvelle branche du RER D, de transmettre dans les meilleurs délais au STIF les coûts d’exploitation et les coûts liés au matériel roulant du projet de niveau schéma de principe, accompagnés d’une note justificative ;
ARTICLE 3 : de demander à RFF, en tant que maître d’ouvrage coordinateur, de rechercher toute optimisation du projet dans les meilleurs délais, compte-tenu du bilan socio-économique de l’opération, afin de dégager un bénéfice actualisé satisfaisant en vue de la procédure d’enquête publique (...)

Pour enfoncer le clou, un amendement ajoute à l'article 2 qu'il est demandé à la SNCF "de préciser l'impact du projet sur la robustesse de l'exploitation de l'ensemble de la ligne"

Concrètement, cela signifie d'une part que le projet ne peut être présenté en l'état à l'enquête publique, donc qu'il va prendre plusieurs mois voire plusieurs années de retard, d'autre part, que le projet tel qu'envisagé à l'heure actuelle est déficitaire.

Autrement dit, l’avenir de cette nouvelle branche du RER D semble s'obscurcir, ce qui risque de mettre de nombreux élus du nord de la ligne très en colère !


De nombreuses interrogations émergent de cette situation : quand cette nouvelle branche du RER D verra-t-elle le jour, si cela est encore envisagé ? Quelles solutions pour l'accès à Roissy depuis l'Est du Val-d'Oise ? Rappelons que comme nous l'affirmions dans notre contribution, c'est la ligne D dans son ensemble qui aujourd'hui a besoin d'une mise à niveau.


Bien entendu, nous vous tiendrons informés de toutes les évolutions de ce projet, car nous n’en resterons certainement pas là !

Informations supplémentaires