Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

C'est aujourd'hui, vendredi 13 décembre, qu'est inaugurée (en catimini ?) la nouvelle gare de Créteil-Pompadour. SaDur, association des usagers du RER D, n'a pas été invité.

Le Président de notre association a décidé de publier un lettre ouverte à Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d'Île-de-France.

Monsieur le Président du Conseil Régional,

Nous avons appris que vous alliez procéder, ce vendredi 13 décembre 2013, à l'inauguration de la gare, pardon du "Pôle Multimodal", de Créteil-Pompadour.

Nous espérons, non pas par superstition, mais bien parce que nous pensons que cette gare aura une réelle utilité pour les voyageurs qui y transiteront, que cette gare remplira son rôle de point de maillage entre le RER D et les multiples Transport en commun en site propre et lignes de bus du secteur, tel que fixé dans les plans état-région 1994-1999 et 2000-2006. 

Vous l'aurez compris, notre propos n'est pas de remettre en cause cette opération, prévue de très longue date, et dont la réalisation a maintes fois été repoussée. En revanche, comme nous n'avons pas été conviés à cette inauguration, et que par conséquent nous ne pourrons pas vous le dire de vive voix, nous tenons malgré tout à vous rappeler les points suivants :

Depuis le vote de l'avant-projet fin 2008, nous vous avons à maintes reprises alerté sur le sous-dimensionnement de la gare RER D, constituée d'un unique quai central pour une fréquentation annoncée de 2000 à 3000 personnes par heure. Il semblerait que nous ayons été entendus, dans la mesure où le Conseil d'Administration du STIF, que vous présidez, a voté en février 2013 des études pour construire ce deuxième quai que nous demandons. Nous n'avons pas encore eu le calendrier des travaux suite à ces études, dont nous attendons également les conclusions. Nous espérons donc que vous aurez de bonnes nouvelles à nous annoncer sur ce sujet en ce vendredi 13.

Par ailleurs, cette mise en service de nouvel équipement ne résout pas les problèmes de saturation du RER D, mais risque, au contraire, de les aggraver. Et concernant l'ajout de trains sur le RER D (nous parlons bien d'ajouter des trains, et non des arrêts à des trains existants, déjà en surcapacité), pour le moment, nous n'avons aucun calendrier prévisionnel, car nous ne savons pas comment l'opération sera financée ni combien elle coûtera ! Pour rappel, Mme Mougard, Directrice générale du STIF avait demandé le 8 juillet 2009 (PP16-17 du PV du CA du STIF de ce jour là) que les études soient lancées dès que possible. Encore une fois, nous espérons de bonnes nouvelles de votre part sur le sujet.

Enfin, concernant la régularité, le remède proposé est perçu en moyenne et grande couronnes comme étant pire que le mal, l'augmentation des temps de parcours étant bien supérieure à la moyenne des retards subis actuellement. Il est grand temps d'entreprendre des travaux de remise à niveau dignes de ce nom pour que le RER D ne soit plus synonyme de ligne poubelle.

Bien entendu, comme vous le savez, nous nous tenons à votre entière disposition pour évoquer ces sujets.

Veuillez agréer, Monsieur le Président du Conseil Régional, l'expression de mes salutations distinguées.

Informations supplémentaires