Hier, le RER D a été perturbé, une nouvelle fois, par un incident survenu sur le RER B.

A Châtelet-les-Halles, ce que nous avons observé par rapport à l'information voyageur nous a montré que le sujet n'était toujours pas maitrisé en situation perturbée.

Retour en images :

 

Pour bien comprendre : comment les trains ont circulé le 29 mai en soirée

Pour rappel, le plan des circulations des trains, en situation normale, à Châtelet-les-Halles, est le suivant :

Or, ce 29 mai, un gros incident à St Michel Notre Dame a entrainé la coupure de l'interconnexion du RER B à Gare du Nord :

- les trains pour le nord de la ligne partaient tous de la gare de Nord

- les trains du RER B sud en partaient aussi, mais devaient rouler sur une seule voie entre Châtelet-les-Halles et Luxembourg.

Ceci a modifié le plan de circulation des trains comme suit :

Les informations affichées sur les quais

Sur la voie 3

La voie 3 est celle du RER D en temps, normal. Sauf que ce 29 mai, ce sont les trains de la B qui allaient vers la gare du nord qui l'empruntaient :


Or, ce n'est pas vraiment ce qu'indiquaient les écrans d'information :

On a entendu de nombreuses fois le conducteur préciser que contrairement à ce qu'affichaient les écrans, le train allait bien à la gare du Nord !

Sur la voie Z

Les RER D vers le sud y passaient. Sauf que tant qu'ils n'étaient pas à quai, voici ce que les écrans affichaient :

Et il fallait attendre que le train du RER D se mette à quai pour en voir la destination...

Quant au panneau indiquant les 6 prochains trains, celui-ci n'indiquait que des trains de la B:

- un pour Denfert à 19h13

- tous les trains suivants 'retardés'

Donc aucun moyen pour les voyageurs du RER D vers le sud de savoir quel était le prochain train qui allait arriver.

Sur le quai du RER D nord :

Même principe d'écran sur le quai, et beaucoup de monde :

Cette fois-ci, l'écran qui affichait les 6 prochains trains fonctionnait correctement...

 

Sur la voie habituelle du RER B

Les panneaux sur les quais laissaient croire aux voyageurs qu'il allait y avoir un train dans quelques minutes... alors que ce train, si tant est qu'il était vraiment en circulation, allait être reçu sur une autre voie :

Les écrans SIEL indiquaient qu'il fallait "CHANGER DE QUAI", et aller sur la voie 3 prendre un train vers la gare du nord. Toutefois :

- ils étaient peu lisible du fait des destinations de trains en surimpression. Il est grand temps de les changer !

- ils étaient uniquement disposés en sortie des escalators, donc il y en avait peu sur le quai finalement.

Au final, ce que percevaient les voyageurs s'ils se fiaient aux informations sur le quai :

 

Les symboles /!\ correspondant aux voies pour lesquelles les informations visuelles étaient erronées.

Les informations communiquées oralement

Les annonces indiquaient aux voyageurs de la ligne B vers le nord qu'il fallait se rendre voie 3 pour y prendre un RER B vers le nord. Toutefois, à Châtelet-les-Halles :

- à part les geeks ferrovipathes et les agents RATP/SNCF, personne ne sait vraiment vraiment ce qu'est la voie 3... ni où elle se trouve. Pourquoi ne pas dire 'faites comme si vous preniez la D vers le sud' ?

- beaucoup de touristes non francophones passent. Et là, aucune annonce en anglais

- plus aucune annonce pour le RER D...

Cerise sur le gâteau : il y avait environ 1 train de la B vers le nord toutes les 15-20 minutes contre 3 au quart d'heure pour la D. L'indication à donner oralement n'était-elle pas plutôt de conseiller aux voyageurs d'emprunter la D sur une station puis descendre à Gare du Nord pour changer ?

La présence humaine sur les quais

C'est bien simple, à 19h30, nous avons vu les gestionnaires de flux du RER D plier les gaules. Et pourtant c'était eux qui semblaient renseigner le mieux les voyageurs.

Enfin, il est juste dommage de constater que dans ce cas de situations perturbées, l'espace information soit fermé...

Ceci se traduit :

- par beaucoup de monde sur le quai habituel du RER B (en arrière-plan ci-dessous)... alors que les trains circulent sur une autre voie :

- par énormément de sollicitations des voyageurs pour demander leur direction !

Conclusion :

Ceci est malheureusement un exemple parmi tant d'autres qui montre toutes les actions à faire en matière d'informations voyageurs :

- écrans non synchronisés avec la circulation réelle des trains

- annonces non adaptées, voire inexistantes pour le RER D

- présence humaine inadaptée également

Il sera nécessaire de comprendre ce qui a fait que l'information a été défaillante à ce point à Châtelet-les-Halles :

-que faut-il faire pour que ceci ne se reproduise pas ?

- quand un voyageur vit ceci et entend ensuite des discours d'auto-satisfaction concernant les taux de ponctualité, on comprend très facilement qu'il puisse douter de ce qu'on lui dit...

 

Informations supplémentaires