Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En ce matin ensoleillé du 26 janvier, plus de deux cents personnes ont répondu à l'appel de SaDur et sont rassemblées devant la gare de Brunoy pour exprimer leur exaspération contre le service fourni par la SNCF sur la ligne RER D.


Il s'agit non seulement d'usagers en provenance de toutes les branches de la ligne D, d'élus et de candidats aux prochaines élections, de journalistes de la presse écrite et télévisée, mais également des forces de l'ordre et d'un huissier mandaté par la direction de la D pour rendre compte de la manifestation.


Pour cette première manifestation, l'objectif n'était pas d'envahir les emprises de la gare SNCF ni de descendre sur les voies pour bloquer le trafic, mais d'affirmer d'une seule voix que la situation de la ligne D était devenue intolérable compte tenu des conditions telles qu'endurées quotidiennement par les 520 000 clients.

SaDur tenait a renvoyer chaque décideur à ses responsabilités, la SNCF pour sa communication défaillante et son matériel roulant en décrépitude, RFF pour le manque d'entretien et d'adaptation de son infrastructure aux besoins actuels, l'Etat et la Région pour l'indispensable effort financier qui devait être encore réalisé.

Certes 200 millions d'euros ont été octroyés à la ligne D, mais cette somme reste encore insuffisante aux vues des investissements à faire. Restent à trouver au moins 800 millions d'euros pour satisfaire les besoins de rénovations.

Ne soyons pas candides, cet argent ne tombera pas du ciel et l'annonce du Sénateur-Maire de Brunoy a été en ce sens importante, rapportant les propos du ministre chargé des relations avec le parlement, Roger Karoutchi, qui appelle au lancement d'un emprunt national pour financer les infrastructures ferroviaires en Ile de France.

Parmi ses revendications, SaDur appelle également à un moratoire du trafic fret en heure de pointe, à une meilleure prise en compte des besoins des usagers en matière d'information, d'une meilleure régularité et enfin à son opposition totale au tout omnibus.

SaDur a également fustigé les directeurs du Transilien et du RER D par rapport à la sous estimation des problèmes, à l'escamotage de certains conflits et à la gestion calamiteuse de la ligne D. Les usagers sont traités avec mépris et incompétence et il est grand temps que cela cesse.

Mais cette manifestation n'est qu'un coup de semonce car à défaut d'un véritable effort, nous ne resterons pas toujours aussi sympathiques, le prochain mouvement sera plus dur, et alors plus rien ne nous retiendra d'envahir les voies…

SaDur a cette fois-ci tenu ses engagements, montrant que nous, nous savons tenir nos promesses…

Alors d'ici quelques mois, nous tiendrons notre promesse : tous les trains de la SNCF seront bloqués...

Ø Photos de la manifestation

Informations supplémentaires