Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Communiqué de presse du 4 juillet 2011

Alors que l’irrégularité de la ligne D avait atteint des sommets en 2010 (19,5 % d’irrégularité d’après les chiffres officiels), l’association SaDur constate que la situation continue de se dégrader au premier semestre 2011 : l’irrégularité y est en effet plus élevée qu’en 2010.

Pire, les incidents se multiplient sur la ligne depuis quelques semaines :

- Le lundi 13 juin, un incident retarde les derniers trains en partance pour le sud. Mal informés, certains voyageurs mettront jusqu’à plus de quatre heures pour rentrer chez eux.
- Le 16 juin, de nombreux trains sont supprimés ou raccourcis pendant la pointe du matin, obligeant les usagers à atteindre jusqu’à quatre trains, avec un retard conséquent à leur arrivée sur leur lieu de travail.
- Le 27 juin en soirée, un incident électrique interrompt la ligne dans le nord, certains usagers mettront jusqu’à trois heures pour gagner leur domicile, dans une chaleur suffocante.
- Le 2 juillet, le passage d’un convoi exceptionnel oblige le remplacement de certaines missions par des bus : ceux-ci ne passeront jamais …

Malheureusement cette liste n’est pas exhaustive. Ces événements marquants viennent s'ajouter aux perturbations désormais devenues quotidiennes pour les usagers de la ligne : trains en heure de pointe raccourcis donc n'assurant pas une partie de leur desserte, et nombreux trains supprimés, avec conditions de "transport" dans les trains suivants épouvantables.

La SNCF a classé le RER D parmi les 12 lignes malades : nous sommes plus que jamais convaincus qu’il est atteint d’une grave maladie, mais non seulement les remèdes administrés ne semblent pas les bons, mais son état continue de se dégrader. Jusqu'à quand ?

Télécharger le communiqué de presse

Informations supplémentaires