Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

Les définitions suivantes concernent une catégorie de personnes que l'on rencontre dans le RER D ou dans les gares du RER D mais qui n'est pas spécifique au RER D... Quoique ?

 

Zyva/Zyvette :

 

      Le zyva est un énergumène généralement jeune en surdose de testostérone faisant tout pour ne pas passer inaperçu. Cela peut aller de simples gestes stupides et/ou ridicules, aux petits actes de délinquance habituelle. Il n'a guère de respect pour les autres, surtout quand ils ne sont pas de son genre, se fout royalement des ressentis à son égard, si ce n'est de faire comprendre que c'est un "winner". Ridicule en solo, il aime souvent se regrouper avec d'autres zyvas pour semer la pagaille ensemble.

      On peut le reconnaitre par un genre vestimentaire assez similaire fait de survêtements, casquettes, baggies, de vêtements de marque contrefaits etc..., une démarche assez similaire, un caractère similaire et les mêmes hobbies. Il adore trainer dans le RER ou le bus, évidement sans payer en général et ne manque pas de pourrir la vie des usagers.

 

       La zyvette tout en étant assez semblable du zyva, se caractérise quant à elle par le fait qu'elle est de sexe féminin, même si dans certains cas cela n'est pas évident. Tout comme le Zyva son semblable, elle est en excès d'œstrogène, la poussant à se comporter comme son congénère masculin, voir pire.

 

       Mais son style vestimentaire varie beaucoup plus que celui du zyva, allant du pire au meilleur, enfin ce n'est pas la grande classe non plus, sauf quand il s'agit d'une zyvette des beaux quartiers, mais ne cherchez pas, elle ne se balade pas dans le RER D. Elle est également plus addicte à son ou ses téléphones portables, la rendant souvent plus insupportable et plus insolente. Elle peut aussi raconter sa "life". Elle peut aussi faire ses séances de manucure voir pédicure dans les transports en commun...

 

 

Quelques exemples non exhaustifs de comportements de zyva ou zyvette dans le RER:

  • Il/Elle peut pousser des cris/paroles manifestement forts, assimilables à ceux du gorille voulant attirer guenon ou guenon voulant attirer macaque. Évidement c'est en partage dans tout le train.
  • Il/Elle peut manger sans soucis dans des trains bondés, des Big Mac, KFC ou autres Kebabs et nourritures bien odorantes et boire bière, Red Bull et autres, tout en laissant ses déchets (voir leurs besoins naturels pour les cas spéciaux) sur place laissant des rangées de sièges inutilisables.
  • Il/Elle peut faire un partage imposé à partir de son téléphone, de sa musique horrible qui est en général à la musique ce que Marc Levy est à la littérature. La mauvaise qualité du son est aussi à prendre en compte. Ce concert offert gratuitement peut-être fort désagréable.
  • Il/Elle tient souvent un langage outrancier envers ceux qui leur demande gentillement de se comporter en personne dite civilisée, notion abstraite pour le zydon. Il/Elle a des comportements du genre "j'me la raconte" et totalement ridicules. Il/Elle n'est pas très cultivé(e) et a un vocabulaire très limité...
  • Il/Elle peut fumer sans problème dans le RER, allant pour certains jusqu'au crack.
  • Il/Elle peut péter sans soucis, peut mettre ses jambes sur les sièges, mater outrageusement, draguer...
  • Plus rare, il y a aussi des zyvas et zyvettes assez dangereux voir très dangereux, qui n'hésitent pas à faire usage de la violence physique, à voler, à agresser sérieusement. Fort heureusement, cette catégorie est assez minoritaire dans les zyvas et les zyvettes.

 

 

Les zydons/zydonnes


Zydons en gare de Goussainville (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

      Les scientifiques les plus renommés ont pu constater que les gares RER étaient souvent des lieux de regroupement pour les zyvas et zyvettes en mal d'occupations de 14h à 0h (ils dorment sinon). En étudiant les gares de Savigny-le-Temple / Nandy et de Lieusaint / Moissy, ils ont constaté que certains zyvas/zyvettes adoraient se percher sur les portillons. Par ailleurs, peu soucieux des autres, ils en font leur lieu de vie pour le plus grand malheur des usagers.

 

      Un grand scientifique a pu les assimiler aux dindons par leurs gestes spécifiques à coté de leurs perchoirs  gracieusement offerts par la SNCF, d'où le nom issu de la contraction zyva et dindon : le zydon. Ils se caractérisent par une démarche fière mais ridicule. Tout comme les zyvas, dont ils sont une sous-branche, ils pourrissent la vie des usagers et ne prennent pas la peine de se pousser pour libérer les portillons ce qui peut être très gênant à certaines heures.

 

       Il semble que certaines gares RER/SNCF leurs fournissent un environnement agréable pour leur pérennisation voir même leur reproduction. On attend les résultats des rapprochements d'A.D.N. entre dindon et zydons. Par ailleurs les scientifiques s'intéressent à leur méthode de reproduction et les observent scrupuleusement. Pour le moment la S.N.C.F. ne prend pas encore en compte ce phénomène et n'a pas encore pris de réelles mesures contre ce fléau, si ce n'est d'avoir favorisé leur installation en leur offrant perchoir.

 

Définitions proposées par le grand spécialiste en Zydonlogie : 77ULCO

Informations supplémentaires